Pro Tools
•Register a festival or a film
Submit film to festivals Promote for free or with Promo Packages

FILMFESTIVALS | 24/7 world wide coverage

Welcome !

Enjoy the best of both worlds: Portal for Film & Festival News, exploring the best of the festivals community.  

An adventure to explore from imagination to reality,  the arts & talents to be discovered.

Started in 1995 connecting films to festivals, reporting and promoting festivals worldwide.

A brand new website will soon be available. Covid-19 is not helping, stay safe meanwhile.

For collaboration, editorial contributions, or publicity, please send us an email here

User login

|FRENCH VERSION|

RSS Feeds 

James Bond 007 No time to die 2020 Daniel Craig, Rami Malek

Trailers for May 2020

tooncox


intercultural mountain expedition


feed

La Mer de la Tranquilité / The Sea of Tranquility

English
In the first half of the 20th century, La Louvière was a prosperous mining town in Belgium. Today, more than three decades after the closing of the last mine, this same place is generally known as a grim town famous for its high unemployment rates. Still, to those who are willing to look beyond the statistics, this town reveals its beauty. In particular, this documentary shows a multicultural and convivial dream come true.
The two main protagonists (see picture) mama Jeanne from Congo and Pierre (see picture) from France mount a terril (slag heap) and discover the beauty of their habitat.
Comming from the Congo Mama mounts the terril in a typical African dress and high heels. The little mountain reminds her of Congo. At the summit treats the local population to blazed bananas and Chicken Moambe. The party at the summit depicts well the diversity of this town with the Africans to be the latest immigrants after the Italians, the Turks. Towards the end they are all surprised by the resurrection of singer Claude François, the French singing legend who passed away in an accident just a few years after La Louvière's last mine was closed down.

Français
Dans la première moitié du 20ème siècle, la Louvière fut une ville belge minière prospère. Aujourd'hui, plus de trois décennies après la fermeture de la dernière mine, ce même endroit est d’avantage connu pour son taux de chômage élevé. Pourtant, ceux qui sont prêts à regarder au-delà des statistiques seront récompensés par la beauté de cette ville qui les attend. En particulier, dans ce documentaire on assiste à la réalisation d’un rêve multiculturel et convivial et ce à travers une expédition sur un terril (monticule de charbon).
Les protagonistes principaux sont Mama Jeanne et Pierre(photo). Mama habite depuis 8 ans à La Louvière. Originaire du Congo, elle monte le terril en pagne et talons hauts. Le terril lui rappelle son pays natal et sur le sommet elle prépare des bananes plantains et poulet à la moambe pour surprendre la population autochtone de sa ville d’adoption. Pierre est arrivé à La Louvière il y a 15 ans. Il fait la manche à la poste et est accompagné par une ânesse prénommée Lola. La présence de l’ânesse lui fait penser à sa jeunesse dans les Pyrénées. La fête au terril et ses invités représentent l’histoire de cette ville minière et sa communauté multiculturelle, que les africains ont été les derniers à rejoindre après les italiens et les turques. Au sommet du terril, ils seront surpris par la résurrection du chanteur Claude François, légende de la chanson française décédée dans un accident quelques années après la fermeture de la dernière mine de la Louvière.

0
Your rating: None

User images

gersbach.net