Pro Tools
•Register a festival or a film
Submit film to festivals Promote for free or with Promo Packages

FILMFESTIVALS | 24/7 world wide coverage

Welcome !

Enjoy the best of both worlds: Portal for Film & Festival News, exploring the best of the festivals community.  

An adventure exploring, from dreams to reality, the emerging talents in our community.

Launched in 1995, relentlessly connecting films to festivals, reporting and promoting festivals worldwide.

A brand new website will soon be available. Covid-19 is not helping, stay safe meanwhile.

For collaboration, editorial contributions, or publicity, please send us an email here

Connexion utilisateur

|ENGLISH VERSION|

RSS Feeds 

Martin Scorsese Masterclass in Cannes

 

 

Presenting the website

 

La réglementation des services audiovisuels à la demande : chaos ou cohérence ?


C'est la dernière publication juridique de l'Observatoire européen de l'audiovisuel, qui fait partie du Conseil de l'Europe à Strasbourg. En avril, l'Observatoire a organisé un atelier à la City University School of Law de Londres autour de 25 experts qui se sont efforcés d’analyser les défis actuels de la réglementation sur les services à la demande en Europe. Cette dernière publication rassemble les différents rapports et réflexions présentés durant cet atelier.

Dans le premier chapitre, l'Institut de droit européen des médias (EMR) de Sarrebruck présente une synthèse de l'atelier, suivi d’une opportune introduction à différents types de services audiovisuels à la demande de Sebastian Artymiak, du Verband Privater Rundfunk und Telemedien e.V. (VPRT). Sebastian Artymiak souligne qu’à l'ère de la télévision hybride, le téléviseur va de plus en plus se transformer en un terminal « multifonctions », un appareil numérique polyvalent. Il estime qu’il faudra veiller à garantir un « accès non discriminatoire » à tout moment aux chaînes les plus populaires, quel que soit le constructeur de l’appareil utilisé ou de l’opérateur du portail concerné. A cette fin, « le HbbTV devra être accepté par tous les fabricants comme la norme commune pour la télévision hybride. »

Mark Cole, de l'Université du Luxembourg, s’attache ensuite à définir quelle directive pour quels services, en évaluant les différents effets de la Directive SMAV, mais aussi de la directive e-commerce dans son application aux services audiovisuels dénués de toute dimension « médiatique ».

Le rapport passe ensuite à des perspectives nationales, en étudiant la régulation des services à la demande en Italie (Roberto Viola et Maja Cappello d'AGCOM), la classification des services de médias audiovisuels à la demande aux Pays-Bas (Marcel Betzel du Commissariaat voor de Media), certains aspects de la réglementation des communications commerciales dans les services audiovisuels à la demande en Allemagne (Alexander Scheuer de l’EMR), et la corégulation et autorégulation dans le domaine de la protection des mineurs au Royaume-Uni (Chris Dawes du ministère de la Culture, des Médias et des Sports).

La question des nouveaux défis auquel est confronté le secteur de l’audiovisuel est analysée par Lore Leitner et Erik Valgaeren du cabinet juridique du BENELUX Stibbe. Ces deux auteurs regrettent que les différents législateurs européens n’aient « pas réussi à élaborer un unique cadre de base susceptible de servir de référence « clé en main » aux fournisseurs de services de médias. » Ils soulignent les difficultés actuelles d’'interprétation de la réglementation applicable en raison des zones d’incertitude et d’une complexité excessive, et concluent en affirmant que « le secteur de l’audiovisuel attend de voir quel contenu sera donné à ces nouvelles dispositions, […] tout en restant disposé à contribuer à l’amélioration du cadre actuel s’il y est suffisamment incité. »

Les attentes des consommateurs européens sont présentées par Vincent Porter, de l'European Alliance of Listeners’ and Viewers’ Associations (EURALVA). Vincent Porter ne mâche pas ses mots en déclarant que « les consommateurs européens jugent que la Directive SMAV n’a de loin pas su protéger leurs intérêts. » Il estime qu'il incombera aux législateurs nationaux de garantir à tous les ménages un choix de services à haut débit permettant d’accéder aux services à la demande, et affirme que les œuvres européennes comportant du placement de produit, par exemple, devraient faire l’objet « d’une signalétique appropriée et cohérente », avant que les téléspectateurs ne payent pour les visionner.

Les attentes des législateurs sont exposées par Joan Barata Mir, de la Faculté des sciences de la communication Blanquerna, Université Ramon Llull. Joan Barata Mir rappelle que la Directive SMAV actuelle a été adoptée « à une époque où les réseaux sociaux et les modèles de distribution de contenus audiovisuels de type YouTube venaient de faire leur apparition ou n’existaient même pas. » En conclusion, il affirme que pour atteindre les objectifs fixés, « un bon mécanisme de corégulation ou d’autorégulation doit être conçu et mis en œuvre sur la base d’objectifs de politique publique clairs » tout en étant « accepté et jugé pertinent par le secteur privé. »

Laissant le dernier mot à l'EMR, ce rapport nous rappelle que le 19 décembre 2011 est la date à laquelle la Commission européenne doit rendre son premier rapport sur l'application de la Directive SMAV. Nous attendons ce « bulletin trimestriel » de l'Europe en matière d’efficacité dans la règlementation des médias avec quelque ... impatience.

 

IRIS Special, 2011 Edition

"The Regulation of On-demand Audiovisual Services: Chaos or Coherence?"

 

 

Version imprimée : ISBN 978-92-871-7300-3, EUR 98,50 

Version électronique (format PDF) : ISBN 978-92-871-7303-4, EUR 125,50
Version imprimée + version électronique : ISBN 978-92-871-7306-5, EUR 129,50

 

Observatoire européen de l'audiovisuel, Strasbourg, 2011.

Links

The Bulletin Board

> The Bulletin Board Blog
> Partner festivals calling now
> Call for Entry Channel
> Film Showcase
>
 The Best for Fests

Meet our Fest Partners 

Following News

Interview with AFM Director

 

Interview with Cannes Marche du Film Director 

 

Interview with the Parasite director

Brad Pitt and Leonard Maltin Interviewed

Filmfestivals.com dailies live coverage from


> Live from India
> Live from LA
> IFFI Goa
> Lost World Film Festival
> Locarno
> Toronto
> Venice
> San Sebastian
> BFI London

> Film Festival Days
> AFM
> Tallinn Black Nights

> Palm Springs Film Festival
> Kustendorf
> Rotterdam
> Sundance
Santa Barbara Film Festival SBIFF
> Berlin 
> Fantasporto
Amdocs
Houston WorldFest
 
Cannes / Marche du film online

Useful links for the indies:

Big files transfer
> Celebrities / Headlines / News / Gossip
> Clients References
> Crowd Funding
> Deals

> Festivals Trailers Park
> Film Commissions 
> Film Schools
> Financing
> Independent Filmmaking
> Motion Picture Companies and Studios
> Movie Sites
> Movie Theatre Programs
> Music/Soundtracks 
> Posters and Collectibles
> Professional Resources
> Screenwriting
> Search Engines
> Self Distribution
> Search sites – Entertainment
> Short film
> Streaming Solutions
> Submit to festivals
> Videos, DVDs
> Web Magazines and TV

A question for Jennifer Aniston from Richard Hobert winner at SBIFF 2020 :

> Other resources

+ SUBSCRIBE to the weekly Newsletter
+ Connecting film to fest: Marketing & Promotion
Special offers and discounts
Festival Waiver service
 

Images de l'utilisateur

About L Editeur

Chatelin Bruno
(M21 Entertainment)

M21 Entertainment édite les sites www.filmfestivals.com et www.fest21.com

Bruno Chatelin est sur facebook


paris

France



View my profile
Send me a message
gersbach.net