Pro Tools
•Register a festival or a film
Submit film to festivals Promote for free or with Promo Packages

FILMFESTIVALS | 24/7 world wide coverage

Welcome !

Enjoy the best of both worlds: Film & Festival News, exploring the best of the film festivals community.  

Launched in 1995, relentlessly connecting films to festivals, documenting and promoting festivals worldwide.

A brand new website will soon be available. Covid-19 is not helping, stay safe meanwhile.

For collaboration, editorial contributions, or publicity, please send us an email here

Connexion utilisateur

|ENGLISH VERSION|

RSS Feeds 

Martin Scorsese Masterclass in Cannes

 

Filmfestivals.com services and offers

 

De l'excellence de la création numérique en Ile-de-de France

500 millions de dollars de box-office pour un film entièrement réalisé, développé et fabriqué en Ile-de-France, l'événement est sans précédent et devrait provoquer chez tous ceux qui s'intéressent au cinéma français un très grand mouvement de curiosité envers les artisans de ce prodigieux succès. Leurs noms sont au générique de Despicable Me (Moi moche et méchant) produit par Chris Meledandri pour Universal et mis en œuvre par un des studios pionniers de la 3D en France « Mac Guff », dirigé par Jacques Bled, habitué de Parisfx depuis sa création. Le film réalisé par Chris Renaud et Pierre Coffin associe les capacités du studio francilien, les exceptionnels talents réunis en son sein, et l'efficacité d'un studio hollywoodien, hautement exigeant et fort d'une implacable machine de distribution internationale capable d'exploiter au mieux une œuvre de qualité. Mais qui aurait dit que Despicable Me ferait mieux que Shrek 4 sur le marché américain et deviendrait dans de nombreux territoires, aussi différents que l'Allemagne, le Brésil, l'Australie ou le Mexique, un succès de référence ? Les habitués de Parisfx. Ceux qui en assistant aux études de cas présentées par Mac Guff depuis quatre ans étaient placés devant l'évidence d'un savoir-faire unique qui ne manquerait pas de faire événement le jour où il rencontrerait, dans de bonnes conditions, le marché international. Mais au fait, le succès mondial de Despicable Me n'est tempéré que sur un seul marché, la France. Pour une très bonne raison, c'est le seul marché où le film de Chris Renaud et Pierre Coffin avait à affronter un autre réalisateur de talent, un certain Luc Besson avec Arthur et les Minimoys qui le premier a su parier sur le talent de la création numérique française en confiant à «BUF» (la société crée par Pierre Buffin) le développement de son projet. En France Arthur et les Minimoys et Despicable Me font jeu égal à un niveau très élevé, se partageant à peu près également plus de 5 millions de spectateurs. Lors d'un déjeuner à Annecy avec Jeffrey Katzenberg, président de Dreamworks Animation, nous évoquions la stratégie du studio en France. Celui-ci eut une remarque que nous jugeâmes à l'époque élégante et courtoise : « En France il me faut être en concurrence avec ces messieurs, ce qui n'est pas facile » dit-il en désignant Jacques Bled et Pierre Buffin qui partageaient ce repas avec nos amis du festival d'Annecy, Tiziana Loschi et Serge Bromberg, sans oublier, témoin amusé de ces échanges Matt Groening, le créateur des Simpson. Katzenberg, en grand patron qu'il est, avait bien compris que Pierre Buffin et Jacques Bled étaient à même de se retrouver sur le même terrain que lui. Six mois après la confrontation a eu lieu et elle est éloquente.

 

Le meilleur de la création numérique française est aussi un des acteurs clés de l'excellence mondiale. Les américains le savent, l'Asie le découvre, les français n'en sont pas encore suffisamment conscients. La vocation de Parisfx est de permettre à l'ensemble des professionnels concernés d'en prendre la mesure.

La formule qui consiste à présenter la généalogie d'une œuvre, du point de vue artistique aux solutions techniques et industrielles mises en œuvre pour le traduire dans une réalisation à même d'aller sur le marché et de se mesurer au haut niveau d'excellence atteint par Hollywood en la matière, avec une sensibilité différente et des atouts culturels spécifiques, reste au cœur de la manifestation. Du concret de la création, Parisfx nourrit ses analyses et ses développements, car tout vient des œuvres et de ceux qui trouvent des solutions originales, dans le contexte français, pour les faire aboutir. Cela ne va pas sans grandes difficultés ni paradoxes. Peu de films français affichent des ambitions mondiales alors que dans le domaine de la 3D et en particulier de la 3D relief les talents français  font, plus que jamais référence.

 

La Région Ile-de-France a le grand privilège de compter un remarquable réseau d'entreprises et de talents dont Parisfx s'attache chaque année à illustrer le potentiel. Soutenu par les remarquables écoles qui forment de nombreux nouveaux talents et par un pôle de compétitivité très actif, mis en place, comme Parisfx à l'initiative de la Région Ile-de-France. Mais l'Ile-de-France ne saurait se développer dans ce domaine sans partenariats ni alliances, et ceux-ci sont d'abord européens, en France avec les trois régions actives dans le domaine de l'animation et de la 3D, toutes trois présentes dans la programmation de Parisfx, la Région Rhône-Alpes et son pôle de compétitivité Imaginove, mais aussi les régions Poitou Charentes et Provence Alpes Côte d'Azur, également attentives au potentiel du secteur et développant des outils spécifiques pour le soutenir.

A ces régions françaises dont l'association va de soi, il faut ajouter Londres que nous sommes heureux d'accueillir à Parisfx. Londres est l'autre grand pôle de création en Europe. A deux heures de Paris. De nombreux français y sont présents. Un concurrent, sans doute. Mais aussi un partenaire dont l'excellence se mesurant à celle des sociétés franciliennes, ne peut que renforcer leur capacité à occuper toute leur place sur le marché mondial.

 

Olivier-René Veillon

Links

The Bulletin Board

> The Bulletin Board Blog
> Partner festivals calling now
> Call for Entry Channel
> Film Showcase
>
 The Best for Fests

Meet our Fest Partners 

Following News

Interview for Roger Corman documentary The Pope of Pop Cinema

With Roger Corman, Myriam Brough and Bertrand Tessier

Interview with AFM Director

 

Interview with Cannes Marche du Film Director

 

Interview Red Carpet King Richard Will SMITH

 

Filmfestivals.com dailies live coverage from

> Live from India 
> Live from LA
Beyond Borders
> Locarno
> Toronto
> Venice
> San Sebastian

> AFM
> Tallinn Black Nights 
> Red Sea International Film Festival

> Palm Springs Film Festival
> Kustendorf
> Rotterdam
> Sundance
Santa Barbara Film Festival SBIFF
> Berlin / EFM 
> Fantasporto
Amdocs
Houston WorldFest 
Cannes / Marche du Film 

 

 

Useful links for the indies:

Big files transfer
> Celebrities / Headlines / News / Gossip
> Clients References
> Crowd Funding
> Deals

> Festivals Trailers Park
> Film Commissions 
> Film Schools
> Financing
> Independent Filmmaking
> Motion Picture Companies and Studios
> Movie Sites
> Movie Theatre Programs
> Music/Soundtracks 
> Posters and Collectibles
> Professional Resources
> Screenwriting
> Search Engines
> Self Distribution
> Search sites – Entertainment
> Short film
> Streaming Solutions
> Submit to festivals
> Videos, DVDs
> Web Magazines and TV

 

> Other resources

+ SUBSCRIBE to the weekly Newsletter
+ Connecting film to fest: Marketing & Promotion
Special offers and discounts
Festival Waiver service
 

Images de l'utilisateur

About L Editeur

Chatelin Bruno
(M21 Entertainment)

M21 Entertainment édite les sites www.filmfestivals.com et www.fest21.com

Bruno Chatelin est sur facebook


paris

France



View my profile
Send me a message
gersbach.net