Pro Tools
•Register a festival or a film
Submit film to festivals Promote for free or with Promo Packages

FILMFESTIVALS | 24/7 world wide coverage

Welcome !

Enjoy the best of both worlds: Portal for Film & Festival News, exploring the best of the festivals community.  

An adventure to explore from imagination to reality,  the arts & talents to be discovered.

Started in 1995 connecting films to festivals, reporting and promoting festivals worldwide.

A brand new website will soon be available. Covid-19 is not helping, stay safe meanwhile.

For collaboration, editorial contributions, or publicity, please send us an email here

Sorry for the server problems we are currently testing :)

Connexion utilisateur

|ENGLISH VERSION|

RSS Feeds 

Martin Scorsese Masterclass in Cannes

Best Trailers for June 2020

Editor


Established 1995 filmfestivals.com serves and documents relentless the festivals community, offering 92.000 articles of news, free blog profiles and functions to enable festival matchmaking with filmmakers.

THE NEWSLETTER REACHES 199 000 FILM PROFESSIONALS EACH WEEK   (may 2019) .

Share your news with us at press@filmfestivals.com to be featured.  SUBSCRIBE to the e-newsletter.  
FOLLOW ME ON THE SOCIAL NETWORKS:              

MEET YOUR EDITOR Bruno Chatelin, Board Member of many filmfestivals and regular partner of a few key film events such as Cannes Market, AFM, Venice Production Bridge, Tallinn Industry and Festival...Check our recent partners.  

The news in French I English This content and related intellectual property cannot be reproduced without prior consent.


feed

Vidéoformes dévoile ses projets pour la prochaine édition de mars

La 24e édition de VIDEOFORMES se déroulera à Clermont-Ferrand du 11 au 14 mars 2009, et jusqu’au 29 mars pour les expositions et les projections nocturnes.

Vidéoformes explore et présente la création artistique dans la vidéo et les arts numériques qui constamment expérimentent et inventent de nouvelles formes et de nouveaux langages.

La manifestation constitue une vitrine de l’actualité de la création numérique où dialoguent des œuvres de jeunes artistes et celles d’artistes plus reconnus dans le monde de l’art contemporain. Elle s’intéresse aux enjeux et aux singularités des nouvelles technologies, par exemple au vlogging (blog en vidéo) comme en témoigne le focus consacré à Robert Croma qui diffuse ses vidéos principalement sur Internet.

Vidéoformes est protéiforme et présente vidéos, performances, installations, projections nocturnes dans l’espace public et rencontres pour permettre au public de découvrir, mais aussi de comprendre et d’échanger autour des nouvelles images.

L’édition 2009 fera la part belle aux performances dès l’ouverture des expositions avec Ran Slavin, lors de rendez-vous quotidiens et enfin dans la Nuit des Arts Electroniques (live musique et vidéo).

La création vidéo sera présentée avec trois entrées possibles :
- Vidéo projetée en salle : sélection internationale de vidéos, en compétition ou en programmes Focus, coups de projecteurs sur des artistes (Ran Slavin, Robert Croma, Stephen Dwoskin), ou cartes blanches (Biennale de WRO en Pologne / Festival Impakt aux Pays-Bas, In Extenso à Clermont-Ferrand),
- Vidéo dans l'espace : expositions d'installations vidéos et multimédia réunissant en 4 lieux Jean-Baptiste Barrière & Kaija Saariaho, Sébastien Camboulive, Robert Croma, Lydie Jean-Dit-Pannel, Fred Sapey-Triomphe, Ran Slavin, Reynold Reynolds, et Pawel Wojtasik,
- Vidéo dans l'espace public : l'art numérique dans la rue, la nuit, les grands simulacres d’animaux de Bertrand Gadenne dans des espaces inattendus, et le « drame du sucre » de Philippe Fontès.




Direction artistique : Gabriel Soucheyre

Commissaires associés :
Agnieszka Kubicka-Dzieduszycka, conservatrice au Wro Art Center de Wroclaw, Pologne,
Martial Déflacieux, In Extenso, Clermont-Ferrand,
Gloria Morano, doctorante en cinéma, Université Paris I Panthéon-Sorbonne,
Arjon Dunnewind, Directeur du Festival Impakt, à Utrecht, Pays-Bas.

VIDEOFORMES 2009
Festival 11 > 14 mars

VIDEO
Petit Vélo, 10 rue Fontgiève
Projections & rencontres

> Compétition internationale : PRIX DE LA CREATION VIDEO
La compétition est toujours centrale dans le festival : elle offre une vitrine à la jeune création à travers une sélection de vidéos originales et créatives, très souvent produites de manière indépendante et qui n’ont pas toujours trouvé leur voie de diffusion dans les musées, les centres d’art, les galeries ou les circuits audiovisuels. Annonce du Palmarès le samedi 14 mars à 19h.

> La Vidéothèque Ephémère, Espace Victoire, Place de la Victoire
Elle permet au public comme aux professionnels de consulter à la carte une sélection plus large de vidéos.

> Les programmes FOCUS

Sélection vidéo Robert Croma (Voir aussi pages 12 & 13)
Robert Croma est écrivain, photographe, réalisateur et artiste vidéo anglais.
« Mon travail actuel avec la vidéo utilise Internet comme moyen de diffusion, stimulant encore davantage ma passion pour la vidéo en ligne et son « potentiel égalitaire » de communication et de partage pour les artistes et raconteurs d’histoire du monde entier. »
Robert Croma
http://robertcroma.com


Elevator N°3 de Ran Slavin (Israël)
2004-2007, 40’
Un homme se fait tirer dessus dans un parking anonyme de Tel Aviv. Il ne se rappelle ni comment ni pourquoi il en est arrivé là. Les paysages urbains brouillent la mémoire, tout se mélange comme dans un rêve.
Originaire de Tel Aviv, Ran Slavin est un artiste audiovisuel multimédia. Il aborde aussi bien cinéma expérimental que musique électronique et acoustique ou performances live son et image.
www.ranslavin.com
myspace.com/slavinran



Le chemin des artistes, de Traces de Vie à Vidéoformes
En collaboration avec les Rencontres du film documentaire de Clermont-Ferrand (18e édition en 2008) :
Sélection vidéo Stephen Dwoskin

D’origine russe, né à Brooklyn en 1939, Stephen Dwoskin est installé à Londres. Atteint très tôt de poliomyélite, le cinéaste a compensé son handicap par une recherche constante de la forme en s’inspirant des expériences de James Joyce en littérature et de Steve Reich en musique. Chez lui, l’énergie créatrice surgit de la tension entre la paralysie de son corps et le mouvement cinématographique.
Figure majeure du cinéma expérimental mondial, Stephen Dwoskin n’a eu de cesse depuis quarante ans de mettre à nu les profondeurs de la relation filmeur-filmé.
Cinéaste mais aussi photographe et plasticien, il construit son œuvre sur une “configuration élémentaire du cinéma” (Claudine Eyzikman) : une caméra, un filmeur, un personnage - une femme ou plusieurs - pour mieux étudier les relations qui en découlent, s’attachant à “révéler, sous l’apparence des masques, les fêlures cachées” (Raphaël Bassan). Compagnon actif de nombreuses aventures de l’avant-garde cinématographique, aux Etats-Unis et en Europe, il a réalisé à ce jour une trentaine de films.

VIDEOFORMES 2009
Festival 11 > 14 mars

VIDEO
Petit Vélo, 10 rue Fontgiève
Projections & rencontres

> Les programmes FOCUS

Carte blanche au WRO Art Center, Wroclaw – Pologne
www.wrocenter.pl
Le WRO Art Center est l'un des principaux centres de Pologne dédié à l'art et à la technologie sur une grande échelle. Il a été fondé pour appuyer les échanges culturels internationaux dans les domaines des nouveaux médias, de la culture électronique et de la communication et pour promouvoir la création en Pologne.
Existant depuis 1989, la WRO International Media Art Biennale est devenue un événement incontournable en Europe centrale pour la diffusion de l'art numérique local et international.


Carte blanche au Festival Impakt, Utrecht, Pays-Bas
www.impakt.nl
Le Festival Impakt est une vitrine annuelle pour l'innovation et la mixité dans les arts audiovisuels. Cette manifestation internationale présente 125 installations, films, vidéos, nouveaux médias, musique et performances live d’environ 30 pays différents. Chaque année il y a plusieurs programmes thématiques sur les courants artistiques émergents qui sont resitués dans une perspective sociale et historique.


Carte blanche à in extenso, Clermont-Ferrand
www.inextensoasso.com
Association atypique dans le paysage artistique auvergnat, In extenso se propose d'être une base d'activité en matière d'art contemporain dans les domaines de l'édition, de l'exposition, des échanges et des résidences d'artistes par de courtes périodes de production.
In extenso présente Provisional end, un programme d’artistes utilisant le médium du dessin animé : Benoît Broisat, Philippe Eydieu, Fleur Noguera, Guillaume Pinard, Sébastien Roddier, Kristina Solomoukha.


> Les 25 ans des VIDEOCOLLECTIFS
Une ville, Une vidéo : la vôtre !
Événement organisé par Natan Karczmar et Vidéoformes, en collaboration avec la Mission des Relations Internationales de Clermont-Ferrand et le Service-Universités-Culture.
VIDEOCOLLECTIF est un projet de regard permanent sur la ville, observation ouverte et constamment renouvelée. L'intérêt des événements VIDEOCOLLECTIFS est à la fois esthétique et sociologique. Ils permettent de montrer la cité telle que vue par ses citoyens et d'en créer une mémoire vidéo.
Les participants sont invités à créer une vidéo de 3 minutes sur une ville, qui met en oeuvre une vision de l'espace public. Toutes les œuvres reçues dans le cadre de cet appel à projets seront projetées en séance publique.
http://www.videocollectifs.com/


RENCONTRES ET TABLE RONDE

Des rencontres avec les artistes seront proposées au public pour rendre plus accessible l’appréhension de leurs œuvres et leurs démarches sous forme de rendez-vous réguliers tous les jours à 13h30.

Table ronde avec Heure Exquise ! : présentation du projet GAMA (Gateway to Archives of Media Art)
Offrir un accès unifié aux archives numériques des arts multimédias d'Europe, telle est l'ambition du projet GAMA soutenu par le programme européen e-Contentplus et dont Heure Exquise ! est partenaire.
La 1ère version du prototype à Marseille a été présentée à Marseille aux 22 partenaires, puis à la Commission Européenne à Luxembourg en novembre 2008. La mise en ligne du portail est prévue pour octobre 2009.
Créée en 1975, Heure Exquise! est spécialisée dans la promotion de l'art vidéo et de la vidéo de création.
Installé à Mons-en-Barœul à proximité de Lille, Heure Exquise! a progressivement mis en place des activités de distribution, de diffusion, de documentation et d'aide à la création pour l'art vidéo et les arts électroniques.
http://www.gama-gateway.eu/

VIDEOFORMES 2009
Festival 11 > 14 mars


PERFORMANCES


En 2009, Vidéoformes met l’accent sur les performances audiovisuelles et dans le cadre de la Nuit des Arts Électroniques se consacre aux interactions entre musiques actuelles et créations vidéo.




> 11/03/09 > Vernissage

Performance de Ran Slavin, vidéaste Israélien, dans l’environnement de son installation présentée à la Tôlerie.
http://www.myspace.com/slavinran
www.ranslavin.com/





> 12/03/09 > 18h30 – 20h > Pocoloco


Performance audiovisuelle de Philippe Fontès et du duo Audinet/Marty
La rencontre du duo Audinet/Marty et du vidéaste Philippe Fontès est peut-être bien une histoire de tension, celle des lèvres sur une embouchure, la note d'une peau qui résonne ou encore la tension de surface d'une bulle de savon.
Sylvain Marty, David Audinet, deux musiciens improvisateurs retrouveront le vidéaste qui jouera à faire des bulles devant la caméra.
David Audinet : trombone, tuba
Sylvain Marty : batterie, percussions
http://www.plusmoins.net
http://www.myspace.com/duoaudinetmarty





> 13/03/09 > 18h30 – 20h > Pocoloco

EXIT, performance d’Iduun
Iduun est un projet mêlant la vidéo à l’audio dans le cadre de performances scéniques. Derrière Iduun se cache un duo de vidéastes, Volt’air (Bart) et Anome (Philippe), souhaitant faire de la vidéo un média live à part entière offrant une liberté proche de celle d’un instrument de musique, capable à la fois, de suivre une partition et d’improviser... D’Iduun sont nés plusieurs lives, des histoires, des mondes oniriques à interpréter librement à chaque représentation...
http://www.myspace.com/iduun
www.iduun.com


VIDEOFORMES 2009
Festival 11 > 14 mars

NUIT DES ARTS ELECTRONIQUES LE 14 MARS
> Live / vidéo > Poco Loco, 10 rue Fontgiève



> Ran slavin (Israël)
Performance audiovisuelle - Banque vidéo lancée aléatoirement et retravaillée en live par l’artiste. (voir présentation de l’artiste page 15)

http://www.myspace.com/slavinran
www.ranslavin.com/



> Cosmos70
Cosmos70 est un duo d'électronica aux allures contemplatives qui raconte ses histoires musicales dans des atmosphères éthérées et cotonneuses.

Cosmos70 est né il y a deux ans, après une aventure dans un groupe downtempo, trip-hop. Projet d'abord musical, il s'est élargi l'année dernière avec l'arrivée d'un troisième membre, vidéaste aux Beaux-Arts. L'idée s'est rapidement imposée d'essayer de créer un univers cohérent entre musique et image, proposant une narration plus cinématographique que «clipée». Avec en perspective la création d'un spectacle onirique et vivant, crée par des musiciens/vidéastes et non par l'ordinateur. Le projet souhaite garder une part charnelle parfois absente de la musique électronique, "nous jouons ainsi d'un vieux synthé analogique, d’une basse, d’une guitare pour ne pas s'enfermer dans le monde du laptop, peu scénique".

www.myspace.com/cosmos70
cosmos.70.free.fr/



> Bunq
Bunq est un duo electro house né en 2007 dans lequel les processus de création sonore et visuelle en temps réel permettent une interaction totale du duo sur scène pour un live innovant, ludique et addictif ! http://www.myspace.com/bunq
Compositeur et musicien électronique basé à Paris, Stéphane Bissières écrit pour installations audiovisuelles et performances à base de médias numériques. De son passé de trompettiste et multi instrumentiste primé au conservatoire il a développé une approche instrumentale pour les musiques électroniques et crée à l'INA en 2007 le cursus de formation à la création musicale interactive. Fondateur du groupe électro instrumental Minivan (www.minivan.fr), il est lauréat en 2007 du Prix «Paris Jeunes talents» et adopte le pseudo bunq pour développer un nouveau projet de scène.

Passioné d'image et de musique électronique, ancien designer des soirées D-club et Automatik du rex-club à Paris, Olivier Ratsi crée Emovie pour pour exprimer ses compétences en matière d’animation vidéo sur de la musique électronique.
Emovie a collaboré sur divers projets pour le label Anglais audiovideo DVD d'addictive TV. Il participe depuis à de nombreux festivals d’art vidéo en France et en Europe tels que le festival VJ Mapping, Némo, Optronica, Vidéoformes, Emergence, Vision'R mais aussi à des événements plus liés à la musique électronique tels que le N.A.M.E. Festival, le Mix Move, Nordik Impakt, les Paysages Electroniques...
Olivier Ratsi fait partie du label visuel AntiVJ dont l’axe de recherche principale est l’influence et la perception de l'espace au travers la lumière vidéoprojetée sur des installations en volume.

Stéphane Bissières : www.myspace.com/stephanebissieres
Olivier Ratsi : www. myspace. com/vj_emovie


> Mr Nô + DVP
Performance audiovisuelle

Mr Nô > Live Electro
http://www.myspace.com/themisterno

DVP > Vidéaste, installation vidéo, mapping - Vj set
http://www.myspace.com/dvpofficial


VIDEOFORMES 2009
Festival 11 > 14 mars

VIDEO

JEUNES PUBLICS


> Programmes vidéo scolaires
CRDP d’Auvergne, 15 rue d’Amboise

Vidéoformes et le CRDP d’Auvergne proposent un accueil des établissements scolaires au CRDP jeudi 12 mars et vendredi 13 mars pour découvrir une programmation adaptée à travers 3 programmes spécifiques de vidéos sélectionnées parmi les films reçus en 2008 pour le concours international de création vidéo : Ecole – Collège – Lycée.

> Visite des expositions
Vidéoformes accueille également les établissements scolaires sur les expositions d’installations vidéo du 12 au 29 mars 2009.



> Concours de création vidéo Une Minute

VIDEOFORMES organise au niveau national un concours de création vidéo, soutenu par le Rectorat de Clermont-Ferrand, la DRAC d’Auvergne et le CRDP d’Auvergne.
Ce concours est ouvert à tous les jeunes, aux établissements scolaires comme aux associations.

Il existe 4 catégories pour la diffusion et l’établissement du palmarès : enseignement premier degré, collège, lycée, enseignement supérieur.

La seule contrainte est de se tenir à une minute de réalisation. Tous les genres, tous les sujets, toutes les techniques de production d’images en mouvement sont acceptés : par exemple, animation avec des objets, graphisme, diaporamas.
Toutes les vidéos reçues sont projetées au CRDP le mercredi 11 mars.
Annonce et projection du palmarès le 14 mars à 18h.



VIDEOFORMES 2009
Expositions et projections nocturnes 12 > 29 mars
Vernissage le 11 mars à 18h




Galerie de l’Art du Temps / Chapelle de l’Oratoire
14 rue de l’Oratoire 63000 Clermont-Ferrand
Du mardi au dimanche de 10h à 18h

Kaija SAARIAHO & Jean-Baptiste BARRIERE (Finlande/France) - Nox Borealis



Hôtel de Fontfreyde
34 rue des Gras 63000 Clermont-Ferrand
Du mardi au vendredi de 10h à 18h
Samedi et dimanche de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h

Sébastien CAMBOULIVE (France) – L’éternité à échelle réduite, en accéléré et en couleur & Fade to graze
Lydie JEAN-DIT-PANNEL (France) – Le Panlogon
Fred SAPEY-TRIOMPHE (France) - Albrecht Dürer et la baleine



La Tôlerie
10 rue de Bien-Assis 63000 Clermont-Ferrand
Du mardi au dimanche de 14h à 18h

Reynold REYNOLDS (USA) - Secret Machine
Ran SLAVIN (Israël) – Insomniac City
Pawel WOJTASIK (Pologne) – Dark sun Squeeze



Espace Victoire
Place de la Victoire
Du mardi au samedi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h

Robert CROMA (Royaume-Uni) - Sélection vidéo
Vidéothèque éphémère - Sélection de vidéos reçues dans le cadre de la compétition
Philippe FONTES (France) - Le Drame du Sucre
Bertrand GADENNE (France) – Le rat



Opéra
Boulevard Desaix

Bertrand GADENNE (France) – Le hibou
Projection nocturne



Galerie Gastaud
7 rue du Terrail

Bertrand GADENNE (France) – La chouette
Projection nocturne

VIDEOFORMES 2009
Projections nocturnes 11 > 29 mars
La vidéo dans l’espace public




Bertrand Gadenne (France)
Le Hibou, 2005
Le rat, 2003
Vidéoprojections nocturnes, espace urbain

« Bertrand Gadenne utilise le principe de la vidéoprojection afin d’affirmer la prise en compte de l’apparition fictionnelle de l’image en fonction des lieux d’expositions et l’investissement de l’espace public qui devient le théâtre d’étranges apparitions nocturnes. Ainsi plus d’un passant déambulant dans les rues a dû sursauter d’effroi ou de fascination à la vue d’un hibou démesurément agrandi qui observe l’espace urbain. On est ici proche des dérives surréalistes, dans l’errance urbaine et architecturale où l’apparition animale devient une construction mentale, une matière à réflexion. Cette déambulation hors les murs, ces amorces de récits impliquent des pensées ambivalentes entre humour et répulsion, fascination et horreur, révélation et désastre. C’est aussi une réflexion sur les modes et les moyens de la représentation, sur l’insondable complexité du rapport à l’animalité. »
Jean Marc Huitorel


Bertrand Gadenne développe un travail dans lequel la diapositive projetée et, plus récemment la vidéo, invitent le spectateur à retrouver soit dans un lieu d’exposition, soit au détour d’une rue, un émerveillement depuis longtemps oublié : celui de la matérialisation d’une image dans l’espace.
En concevant des dispositifs lumineux insolites et spécifiques à chacun des objets naturels ou des êtres vivants dont il suscite ainsi l’apparition, Bertrand Gadenne crée des situations empreintes d’un caractère quelque peu magique et, par conséquent, propices à une méditation sur les liens à la fois techniques et poétiques que son œuvre tisse entre « la nature des choses » et le fragile miracle de leur visibilité.

Bertrand Gadenne laisse entrevoir un discret ébranlement de quelques certitudes soutenant la relation visuelle au monde, d’ordinaire oublieuse de l’extrême singularité physique de la lumière et des phénomènes de projection.

Bertrand Gadenne vit à Hellemmes-Lille et enseigne à l’Ecole Régionale des Beaux-Arts de Dunkerque. Il expose régulièrement en France et à l’étranger dans les Musées, Centres d’Art, Galeries.


Quelques exemples :
Art Today Museum, Pékin (Chine/2008)
Institut Français, Bremen (Allemagne/2008)
Sélest’Art Vitalité Vidéo, Sélestat (France/2007)
Musée des Beaux-Arts, Arras (France/2006),
Musée des Beaux-Arts, Shangaï (Chine/2005),
Villa Croce, Gênes (Italie/2004)
ISELP, Bruxelles (Belgique/2003)
Galerie Aline Vidal, Paris (France/2003)
Centre National de la Photographie, Paris (France/2002)



http://www.galerie-duchamp.fr/expo7.html


VIDEOFORMES 2009
Projections nocturnes 11 > 29 mars
La vidéo dans l’espace public



Philippe Fontes (France)
Le Drame du Sucre
Projection vidéo nocturne dans la vitrine de l’Espace Victoire

www.plusmoins.net (catégorie vidéo)


Projection vidéo au cours de laquelle des héros rectangulaires luttent contre une fin annoncée. Si puissamment charpentés, si stables d’ordinaire, ces parallélépipèdes ne parviendront pas à échapper à leur propre désagrégation. Au cours d'un processus irréversible, les morceaux de sucre, à l’origine taillés sur le même moule, se singularisent et se différencient les uns des autres.
Né en 1966 à Paris, Philippe Fontes vit et travaille à Saint Etienne.
À partir de 1985 il étudie la photographie à l'occasion de fréquents séjours aux Etats-Unis. À la fin des années 90, il collabore avec des musiciens improvisateurs, la vidéo se révèle alors un médium très efficace lors des interventions en concert. En 2004 il fonde avec d'autres artistes le collectif PLUSMOINS au sein duquel il poursuit actuellement son travail.







VIDEOFORMES 2009
Expositions 12 > 29 mars


Kaija SAARIAHO & Jean-Baptiste BARRIERE (Finlande/France)
Nox Borealis
Installation musicale et visuelle
Présentée en partenariat avec la Comédie de Clermont-Ferrand, Scène nationale.
Musique : Kaija Saariaho
Réalisation de la partie électronique : Jean-Baptiste Barrière, Ensemble Avanti!, direction Hannu Lintu
Conception de la partie visuelle : Jean-Baptiste Barrière
Réalisation des images : François Galard
Production : Cartes/Institut finlandais/image Auditive

Nox Borealis est une installation musicale et visuelle qui trouve principalement son inspiration dans l'expérience vécue des aurores boréales et dans la pièce "Lichtbogen" de Kaija Saariaho. "Lichtbogen", arches de lumière en allemand (1986), est une pièce pour ensemble instrumental (9 musiciens) et électronique, que Kaija Saariaho a composée après un voyage, en 1985, au-delà du cercle polaire, où elle a pu assister avec Jean-Baptiste Barrière, au spectacle magique et énigmatique des aurores boréales se déployant dans le ciel. Pour Nox Borealis, à partir d’un enregistrement multipistes en studio de Lichbogen, qu’ils ont remixé, traité et spatialisé, Kaija Saariaho et Jean-Baptiste Barrière ont imaginé une dimension visuelle, avec des images abstraites de synthèse. Celles-ci sont inspirées par la musique comme par les aurores boréales elles-mêmes, et projetées en l’air, les spectateurs étant allongés confortablement par terre, afin, autant que possible, d’immerger le public dans une situation évoquant celle des spectateurs de ces phénomènes, étendus dans la neige et scrutant les larges mouvements de lumière qui sillonnent les ciels d'hiver nordiques. Partant d'une réflexion sur les aurores boréales et de l’analyse des formes musicales et plus particulièrement des timbres dans “Lichtbogen”, la partie visuelle esquisse un chantier spéculatif sur l’exploration des relations croisées de la musique et de l’image, à travers une exploration de la lumière et de la couleur.
Née le 14 octobre 1952 à Helsinki, Kaija Saariaho a étudié la musique à l’Académie Sibelius d’Helsinki et les arts visuels à l’université des arts industriels (aujourd’hui Université d’art et de design) d’Helsinki. Elle se consacre à la composition avec Paavo Heininen, à partir de 1976, à l'académie Sibelius où elle obtient son diplôme en 1980. Elle étudie avec Klaus Huber et Brian Ferneyhough à la Musikhochschule de Freibourg-en-Breisgau de 1981 à 1983, puis s’intéresse à l’informatique musicale à l’Ircam durant l’année 1982. Elle vit depuis à Paris. Elle enseigne la composition à San Diego, Californie (1988-89), et à l’académie Sibelius à Helsinki, de 1997 à 1998, puis à nouveau entre 2005 et 2009.

Jean-Baptiste Barrière compositeur, artiste multimédia, est né à Paris en 1958. Il a fait des études de musique, de philosophie, d'histoire de l'art, et de logique mathématique (Doctorat de philosophie de l’Université de Paris I). Parallèlement à la composition, il a mené une carrière à l'IRCAM où il a d'abord été chercheur à partir de 1981, puis a dirigé la Recherche Musicale, la Pédagogie, et enfin la Création. Depuis l'été 1998, il a quitté l'IRCAM pour se consacrer entièrement à la création. Il s'intéresse particulièrement aux projets (installation et spectacles) développant les interactions entre musique et image.
http://www.barriere.org/



Sébastien CAMBOULIVE (France)
L’éternité à échelle réduite, en accéléré et en couleur
Création en résidence avec le soutien de Clermont Communauté.


« Un jour, Oncle Ray et Uncle Gordon mʼont raconté lʼéternité ainsi : ce pourrait être le temps que prendrait une sphère de la taille de la Terre et faite du métal le plus solide pour disparaître totalement par lʼérosion du frôlement du bout de lʼaile dʼune hirondelle qui tournerait autour.
Jʼai, depuis, retenu cette histoire pour la présenter aujourd’hui. »
Sébastien Camboulive

VIDEOFORMES 2009
Expositions 12 > 29 mars



Sébastien CAMBOULIVE (France)
Fade to graze
Création en résidence avec le soutien de Clermont Communauté.


« Par ce court morceau visuel, mon intention est de proposer un moment de promiscuité humaine et animale, dans un environnement où les stratégies dʼévitement sont nombreuses. »
Sébastien Camboulive

Sébastien Camboulive est né en 1972 à Paris. Après une formation technique à l’Ecole de Vevey en Suisse et un travail de photographe d’architecture, il s’est orienté vers une photographie artistique, en prise avec les enjeux de la création contemporaine. Il travaille actuellement sur de nouvelles pièces avec la vidéo et l'image numérique, ainsi que sur des installations plus proches de la sculpture. Les trajectoires humaines, les foules, la notion d'enfermement sont des thèmes qui reviennent constamment dans son travail qui a pu l'entraîner ces dernières années, au gré des séjours de production et de ses expositions, à Delhi, à Bruxelles, à Sao Paulo, à Bucarest et maintenant à Clermont-Ferrand.


Expositions Personnelles & Collectives (sélection)
2008
Spirales, Musée d’Art et Archéologie, la Sellerie, Aurillac (P) et Galerie Les Douches, Paris (P)
La limite pluie-Neige, Biennale de la photographie et de la ville, Sedan (C) et Photaumnales 2008, Beauvais (C)
CO2, Bruxelles à l’infini, Museul National de Arta Contemporana, Bucarest (Roumanie) (C)
Marseille & la limite pluie-neige, L’art est ouvert, Sarlat-la Canéda (C)
2007
CO2, Bruxelles à l’infini, Centre Wallonie-Bruxelles, Paris (C)
Cymbalaria Muralis, Dompierre-sur-Besbre (P)
CO2, Bruxelles à l’infini, Museu de Arte Brasileira da Fundaçao Armando Alvares Penteado, Sao Paulo (Brésil) (C)
2006
Sans_titre_4, Galerie De Visu, Marseille (C)
La limite pluie-Neige, Contretype, Bruxelles (Belgique) (P) et Biennale Septembre de la Photographie, Lyon (C)

Bourses & Résidences (sélection)
2008 Institut Français de Bratislava (Slovaquie)
2006 Bourse d’aide à la création, DRAC Auvergne ; La Résidence, Dompierre-sur-Besbre (résidence)
2005 Espace Contretype, Bruxelles (Belgique) (résidence) ; Bourse de la Communauté française de Belgique (Ministère de la Culture et de la Communication)

http://www.camboulive.eu



Robert CROMA (Royaume-Uni)
Sélection vidéo



Robert Croma est écrivain, photographe, réalisateur et artiste vidéo.
Il a aussi écrit des pièces de théâtre, de la poésie, des scénarios et des fictions.
Dans les années 90, il a commencé à réaliser des petits films expérimentaux en super 8 et 16 mm à la « London Filmakers Cooperative », berceau de la vidéo d’art et du cinéma expérimental en Angleterre.


VIDEOFORMES 2009
Expositions 12 > 29 mars



Robert CROMA (Royaume-Uni)
Sélection vidéo

Photographe anglais talentueux, il a mis toute sa technique photographique au service de la « vidéo-poésie » et du vlogging (blog en vidéo). Il réalise des vidéos souvent tournées dans la rue, dans lesquelles on ressent beaucoup d’empathie avec les personnes qu’il filme, il met beaucoup d’humanité dans ses vidéos qu’il diffuse sur internet : http://robertcroma.com
Loiez Deniel


Lydie JEAN-DIT-PANNEL (France)
Le Panlogon
Dispositif vidéo in progress 2000/2009

http://www.myspace.com/panlogon


Réalisation : Lydie Jean-Dit-Pannel
Musique additionnelle : Aurélie Briday (Pilgrims & Romans)
Images additionnelles : Jean-Pascal Vial
Co-production : Lydie Jean-Dit-Pannel / Jean-Pascal Vial
Distribution : Heure Exquise ! Distribution

Durée : 175 minutes

Le PANLOGON est une collection de plans séquences vidéo, haïkus visuels et sonores, de quelques trames à quelques minutes. Comme des antennes sur le monde, ils sont à la fois autoportrait, journal de bord et carnet de croquis depuis 2001.


« Depuis 4 ans, mon corps et moi avons entamé une migration dont le papillon monarque est l’aiguilleur. 
J’ai croisé la trajectoire de ces lépidoptères lors d’une visite à l’insectarium de Montréal en 2004. L’aventure annuelle trans-frontalière de ce peuple d’insectes colorés m’a fascinée. Cette migration m’a semblé d’une richesse métaphorique, symbolique, plastique et politique telle que j’en ai fait mon terrain de recherches privilégié.
Lors de mes déplacements, je me fais tatouer toujours le même motif : un papillon monarque femelle à échelle 1. Dans chacune des villes où je me rends, un artiste tatoueur local encre sur la partie gauche de mon corps ce motif récurrent. (…) Je deviens image. Et comme toutes celles que je fabrique avec la vidéo, je deviens matière au montage, au rythme, à l’installation, au mouvement. 
À partir de là, tout est possible… »
Lydie Jean-Dit-Pannel

Lydie Jean-Dit-Pannel est née en 1968. Elle enseigne la vidéo à l’Ecole Nationale Supérieure d’Art de Dijon. Depuis la fin des années 80, le travail de Lydie Jean-Dit-Pannel a pris forme au travers de la vidéo, de l'écriture, de la performance et de l'installation. Son travail est régulièrement montré dans les festivals et les institutions du monde entier. Elle obtient le prix SCAM 2005 pour « Le Panlogon », work in progress vidéo.
Le Panlogon est une collection de plans séquences vidéo, haïkus visuels et sonores, numérotés de 0 à l'infini. Comme des antennes sur le monde, ils sont à la fois autoportrait, journal de bord et carnet de croquis de l'artiste.

Les vidéos de Lydie Jean-Dit-Pannel sont distribuées par Heure Exquise! Distribution
Son travail et son actualité sur http://www.myspace.com/panlogon

VIDEOFORMES 2009
Expositions 12 > 29 mars



Fred SAPEY-TRIOMPHE (France)
Albrecht Dürer et la baleine
Installation vidéo-mécanique (SPIM)
Coproduction Vidéoformes 2009 / Fred Sapey-Triomphe

Cette installation s'inspire d'une anecdote authentique selon laquelle le peintre de la Renaissance Albrecht Dürer (1471-1528) est allé à Zieriksee, petit port de Zeelland, en décembre 1519 pour tenter de voir et de dessiner une baleine échouée. Il existe un doute, selon les chroniqueurs de l'époque et les historiens actuels, sur cette "rencontre" qui a failli lui être fatale. En effet Dürer est revenu de l'expédition maritime désastreuse, épuisé et malade et on ne sait pas s'il a vu la baleine.
Cette histoire met en scène plusieurs éléments narratifs qui m'ont inspiré l'installation présente. La figure du peintre Dürer, soucieux de saisir par le dessin les aspects les plus étranges de son environnement physique, trouve un contrepoint contrasté avec la baleine, présence ancestrale venue des fonds marins, enlisée dans le sable par une nuit de tempête. La mer comme espace du drame donne l'unité spatiale et temporelle de l'action. Le fait que des éléments dans la succession des événements nous échappent permet de formuler l'hypothèse d'un mythe.
Quel regard a pu se mettre en action? Comment Dürer a-t-il vu la baleine? Quel message la baleine a-t-elle pu délivrer à Dürer?
Le travail présenté ne répond pas à ces questions, mais propose des pistes d'élaboration d'un récit que chaque spectateur pourra interpréter. Les différents composants visuels fonction

Images de l'utilisateur

About Editor

Chatelin Bruno
(Filmfestivals.com)

The Editor's blog


Be sure to update your festival listing and feed your profile to enjoy the promotion to our network and audience of 350.000.

Ask us for lost password.
facebook0.thumbnail.png   twitter_logo.thumbnail.png    

Follow me on Facebook

Follow me on Twitter


paris

France



View my profile
Send me a message

User links

gersbach.net