Pro Tools
•Register a festival or a film
Submit film to festivals Promote for free or with Promo Packages

FILMFESTIVALS | 24/7 world wide coverage

Welcome !

Enjoy the best of both worlds: Film & Festival News, exploring the best of the film festivals community.  

Launched in 1995, relentlessly connecting films to festivals, documenting and promoting festivals worldwide.

A brand new website will soon be available. Covid-19 is not helping, stay safe meanwhile.

For collaboration, editorial contributions, or publicity, please send us an email here

Connexion utilisateur

|ENGLISH VERSION|

RSS Feeds 

Martin Scorsese Masterclass in Cannes

 

Filmfestivals.com services and offers

 

Editor


Established 1995 filmfestivals.com serves and documents relentless the festivals community, offering 92.000 articles of news, free blog profiles and functions to enable festival matchmaking with filmmakers.

THE NEWSLETTER REACHES 199 000 FILM PROFESSIONALS EACH WEEK   (december 2020) .

Share your news with us at press@filmfestivals.com to be featured.  SUBSCRIBE to the e-newsletter.  
FOLLOW ME ON THE SOCIAL NETWORKS:              

MEET YOUR EDITOR Bruno Chatelin - Check some of his interviews. Board Member of many filmfestivals and regular partner of a few key film events such as Cannes Market, AFM, Venice Production Bridge, Tallinn Industry and Festival...Check our recent partners.  

The news in French I English This content and related intellectual property cannot be reproduced without prior consent.


feed

rétrospective deTerence Davies à San Sebastián

Le Festival de San Sebastián consacrera une rétrospective au réalisateur britannique Terence Davies, l’un des cinéastes les plus singuliers et novateurs du cinéma européen actuel, auteur d’une œuvre très personnelle et évocatrice, pionnière dans la recherche de nouveaux langages entre la fiction, l’autobiographie et le documentaire, avec un rôle tout particulier attribué à la musique.
Parmi ses films les plus primés, Distant Voices, Still Lives (1988), The Long Day Closes (Une longue journée qui s’achève, 1992) et The House of Mirth (Chez les heureux du monde, 2000).
Après un silence cinématographique de près de huit années, Terence Davies a présenté, dans le cadre des Séances spéciales de la Section officielle du dernier Festival de Cannes, son nouveau film, Of Time and the City, reçu par la critique internationale comme l’une des propositions les plus inspirées et les plus impressionnantes du cinéma actuel : « Un petit événement dans l’émergence du cinéma britannique en pleine maturité » (Derek Malcolm, The Guardian). « Le meilleur film britannique depuis des années et peut-être le meilleur film autobiographique de tous les temps » (Nigel Andrews, The Financial Times). « Si Terence Davies ne devait plus faire de films , celui-là à lui seul lui assurerait une place de choix dans l’histoire de l’art anglais au côté de Lowry ou Lawrence.” (David Robinson, The Times).
Of Time and the City, documentaire sur la vie quotidienne à Liverpool dans les années 50-60, marqué du style sensible et personnel unique de Terence Davies et d’un regard ironique et analytique sur l’évolution de la société, offre l’occasion de revoir une œuvre courte qui se révèle d’une influence puissante sur les cinéastes actuels les plus novateurs.
Six longs métrages réalisés entre 1984 et 2008, dont le premier d’entre eux composé de ce qui était au départ trois courts métrages, donnent une idée de la minutie et de l’engagement avec lequel Terence Davies élabore chacune de ses œuvres. Les cadrages, les mouvements de caméra, les musiques soigneusement choisies et éloquentes ainsi que le travail inhabituel avec les acteurs, tiennent le premier rôle de sa narration, revisitant la mémoire de la société à partir d’émotions personnelles et sauvant l’histoire par un point de vue opposé aux grands événements officiels, avec un discours aussi lyrique que saisissant. Le passage du temps, la religion, l’homosexualité et les relations familiales sont &e acute;galement quelques-uns des thèmes habituels de l’œuvre de Terence Davies.
Les musiques liées à la mémoire collective ont une importance primordiale dans ses films. Depuis les morceaux classiques aux chansons de Nat King Cole, Peggy Lee ou Doris Day, Terence Davies parvient à une relation entre l’image et le son rarement atteinte, et se rapproche des succès ultérieurs dans ce domaine de cinéastes aussi différents que Quentin Tarantino ou Wong Kar Wai.
Réalisateur, scénariste de tous ses films et occasionnellement romancier et acteur, Terence Davies est né en 1945 à Liverpool, Angleterre. D’une famille catholique ouvrière, il est le plus jeune de dix frères. Contemporain de réalisateurs comme Derek Jarman, Peter Greenaway et Sally Potter, il commence sa carrière sous l’aile du British Film Institute, avec un premier court métrage dans lequel il incluait déjà de grandes lignes autobiographiques, Children (1976). Au sein de la National Film School, il réalise Madonna and Child (1980), suivi d’un troisième court métrage, Death and Transfiguration (1983). Ces trois œuvres seront réunies dans ce qui a constitué son premier long métrage, Trilogy (1984).
Distant Voices, Still Lives (1988), pièce maîtresse sur l’Angleterre d’après-guerre, fut sa révélation internationale et reçut, entre autres récompenses, le Prix Fipresci au Festival de Cannes, le Léopard d’Or au Festival de Locarno et l’Épi d’Or au Festival de Valladolid, sans compter les prix de la critique à Los Angeles et Toronto. Épurant son style personnel, il réalise un autre film extraordinaire, The Long Day Closes (Une longue journée qui s’achève, 1992), l’histoire d’un garçon solitaire de onze ans qui se réfugie dans le cinéma, film avec lequel Terence Davies participe à nouveau au Festival de Cannes et remporte l’Épi d’Or au Festival de Valladolid.
Avec The Neon Bible (1995), Davies aborde un virage dans sa trajectoire en adaptant le roman d’un écrivain américain, l’auteur populaire de La Conjuration des imbéciles (A Confederacy of Dunces), John Kennedy Toole, et en tournant le film aux Etats-Unis avec des acteurs comme Gena Rowlands, Denis Leary et Diana Scarwid. Une nouvelle adaptation littéraire, cette fois de l’écrivain classique new-yorkaise, Edith Wharton, donnera l’exquis drame romantique The House of Mirth (Chez les heureux du monde, 2000), interprété par Gillian Anderson, Dan Aykroyd, Anthony LaPaglia et Laura Linney.
Après Of Time and the City (2008), qui révèle un usage magistral de matériel d’archive pour élaborer un discours émotionnel et critique sur l’évolution urbaine tout au long du dernier demi-siècle à partir de sa ville natale, Terence Davies a déjà un nouveau projet en cours qu’il tournera cette année.
Terence Davies est également auteur du roman Hallelujah Now (1984) et a produit des adaptations radiophoniques d’œuvres de Virginia Woolf.
Le Festival de San Sebastián, où sera présent Terence Davies, publiera une étude complète de son œuvre, coordonnée par Quim Casas, et à laquelle participeront plusieurs spécialistes.
Terence Davies complète ainsi les trois rétrospectives proposées par le 56e Festival de San Sebastián : celle dédiée au réalisateur italien Mario Monicelli, et Japón en Negro (Japon Noir), une incursion dans le cinéma noir japonais des années 20 jusqu’à nos jours.

Links

The Bulletin Board

> The Bulletin Board Blog
> Partner festivals calling now
> Call for Entry Channel
> Film Showcase
>
 The Best for Fests

Meet our Fest Partners 

Following News

Interview for Roger Corman documentary The Pope of Pop Cinema

With Roger Corman, Myriam Brough and Bertrand Tessier

Interview with AFM Director

 

Interview with Cannes Marche du Film Director

 

Interview Red Carpet King Richard Will SMITH

 

Filmfestivals.com dailies live coverage from

> Live from India 
> Live from LA
Beyond Borders
> Locarno
> Toronto
> Venice
> San Sebastian

> AFM
> Tallinn Black Nights 
> Red Sea International Film Festival

> Palm Springs Film Festival
> Kustendorf
> Rotterdam
> Sundance
Santa Barbara Film Festival SBIFF
> Berlin / EFM 
> Fantasporto
Amdocs
Houston WorldFest 
Cannes / Marche du Film 

 

 

Useful links for the indies:

Big files transfer
> Celebrities / Headlines / News / Gossip
> Clients References
> Crowd Funding
> Deals

> Festivals Trailers Park
> Film Commissions 
> Film Schools
> Financing
> Independent Filmmaking
> Motion Picture Companies and Studios
> Movie Sites
> Movie Theatre Programs
> Music/Soundtracks 
> Posters and Collectibles
> Professional Resources
> Screenwriting
> Search Engines
> Self Distribution
> Search sites – Entertainment
> Short film
> Streaming Solutions
> Submit to festivals
> Videos, DVDs
> Web Magazines and TV

 

> Other resources

+ SUBSCRIBE to the weekly Newsletter
+ Connecting film to fest: Marketing & Promotion
Special offers and discounts
Festival Waiver service
 

Images de l'utilisateur

About Editor

Chatelin Bruno
(Filmfestivals.com)

The Editor's blog

Bruno Chatelin Interviewed

Be sure to update your festival listing and feed your profile to enjoy the promotion to our network and audience of 350.000.     

Follow me on Facebook
Follow me on Twitter
Follow me on Instagram
Follow me on Youtube

  


paris

France



View my profile
Send me a message

User links

gersbach.net