Pro Tools
•Register a festival or a film
Submit film to festivals Promote for free or with Promo Packages

FILMFESTIVALS | 24/7 world wide coverage

Welcome !

Enjoy the best of both worlds: Film & Festival News, exploring the best of the film festivals community.  

Launched in 1995, relentlessly connecting films to festivals, documenting and promoting festivals worldwide.

A brand new website will soon be available. Covid-19 is not helping, stay safe meanwhile.

For collaboration, editorial contributions, or publicity, please send us an email here

Connexion utilisateur

|ENGLISH VERSION|

RSS Feeds 

Martin Scorsese Masterclass in Cannes

 

Filmfestivals.com services and offers

 

Editor


Established 1995 filmfestivals.com serves and documents relentless the festivals community, offering 92.000 articles of news, free blog profiles and functions to enable festival matchmaking with filmmakers.

THE NEWSLETTER REACHES 199 000 FILM PROFESSIONALS EACH WEEK   (december 2020) .

Share your news with us at press@filmfestivals.com to be featured.  SUBSCRIBE to the e-newsletter.  
FOLLOW ME ON THE SOCIAL NETWORKS:              

MEET YOUR EDITOR Bruno Chatelin - Check some of his interviews. Board Member of many filmfestivals and regular partner of a few key film events such as Cannes Market, AFM, Venice Production Bridge, Tallinn Industry and Festival...Check our recent partners.  

The news in French I English This content and related intellectual property cannot be reproduced without prior consent.


feed

MEDIA Salles: pour la première fois à Berlin avec les chiffres sur la consommation de cinéma

Les chiffres sur la consommation de cinéma en 2005:

Pour la première fois, MEDIA Salles anticipe au Festival de Berlin la publication des chiffres sur la consommation de cinéma en Europe en 2005, en l’intégrant dans l’édition "finale 2005" du Recueil Annuel “Les Chiffres Clefs du Cinéma Européen".
Il ressort que les derniers mois de 2005 – qui avaient pourtant vu une reprise générale de la consommation de cinéma – n’ont cependant pas suffi à conjurer le sort d’une année caractérisée par un résultat négatif. Dans toute l’Europe et dans le Bassin Méditerranéen, le nombre de spectateurs a chuté. En moyenne, les quinze pays de l’Europe Occidentale dont les résultats sont déjà disponibles, reculent de 11%. Ils perdent, en effet, environ 100 millions de spectateurs, en passant de 925 millions en 2004, à 824 millions. Les dix territoires de l’Europe Centre-Orientale et de la Méditerranée, qui ont divulgué leurs chiffres, passent de 101 millions d’entrées à 82 millions, en subissant une baisse de 19%, avec des pointes dépassant même 20% en République Tchèque (-21%), en Slovaquie (-24%), en Roumanie (-29%) et en Pologne (-30%).
Il est vrai, ainsi que nous l’avions souligné à l’époque – et surtout dans certains pays – que l’année 2004 avait eu un caractère d’exceptionnalité, en faisant enregistrer des hausses très importantes. On peut alors réinterpréter le cours de l’année 2005 en distinguant les marchés qui ont conservé une partie du gain en spectateurs réalisé entre 2003 et 2004 et les marchés qui, au contraire, l’ont entièrement perdu. À ce second groupe appartiennent, tout d’abord, les deux pays touchés par la plus forte baisse enregistrée en Europe Occidentale, qui est de l’ordre de -19%. Il s’agit de l’Autriche et de l’Allemagne; ce dernier pays, en perdant presque 30 millions d’entrées par rapport à 2004, touche son plus bas niveau depuis 1995. Bien qu’avec une diminution moins sévère, un autre des cinq grands marchés d’Europe Occidentale, l’Espagne, se trouve aussi dans une situation semblable, en clôturant l’année 2005 avec -14%, ce qui signifie, concrètement, 20 millions de spectateurs en moins. Des territoires de plus petites dimensions comme le Luxembourg (-15%), la Suisse (-12%), la Finlande (-12%), la Suède (-12%), les Pays-Bas (-11%), le Portugal (-10%), la Norvège (-6%), l’Irlande (-5%), mais aussi la Grande-Bretagne (-4%) sont dans la même situation. Au contraire, sur le front des pays qui résistent le mieux à la baisse généralisée et parviennent à conserver une quantité de spectateurs supérieure à celle de 2003, citons le Danemark (-3%), l’Italie (-9%) et la France (-10%).
Lorsque, des données actuellement disponibles, nous pourrons passer à celles définitives et complètes, des analyses plus approfondies permettront éventuellement de confirmer si, à la base de cette meilleure tenue, il y a aussi le rôle joué par les films nationaux qui, dans les trois pays que nous venons de citer, détiennent traditionnellement des parts de marché supérieures à la moyenne de l’Europe Occidentale.
D’ailleurs, nous pouvons déjà indiquer l’Italie où le second semestre, nettement plus positif que le premier quant au nombre d’entrées, a bénéficié de la bonne affirmation d’une multiplicité de titres nationaux, allant de Don’t Tell, The Days of Abandonment, The Tiger and The Snow, Crime Novel, Ti Amo in Tutte le Lingue del Mondo jusqu’à Natale a Miami, qui ont satisfait les goûts les plus divers, de la tragédie à la comédie, et contribué à augmenter la part de marché des productions nationales, passée de 19% à quelque 25%.
Pour essayer d’expliquer les résultats négatifs de 2005, différentes hypothèses ont été faites. Certaines concernent des phénomènes ayant des caractéristiques de longue période et plus extérieurs à l’offre cinématographique dans le sens strict, tel le changement des habitudes durant le temps libre, l’affirmation de canaux alternatifs de vision des films (par exemple les dvd, facilités dans leur diffusion par la diminution des délais d’exploitation) ou la piraterie. D’autres explications insistent davantage sur la qualité des films sortis durant l’année, moins à même – notamment ceux américains – d’attirer le grand public au cinéma. Parmi les personnes qui semblent pencher pour cette hypothèse, citons John Fithian, Président de Nato (l’association américaine des exploitants) qui, en commentant l’année 2005 aux Usa – clôturée à -8,5%, mais toujours considérée une des meilleures de la dernière décennie – remarque comment le cours cyclique est une caractéristique propre de la consommation de cinéma en salle.
Le fait même qu’une poignée de films d’attrait international – accompagnée, dans les pays plus chanceux, d’un nombre de productions nationales de qualité ou de rappel populaire – ait réussi, au cours de ce dernier quadrimestre, à ramener au cinéma des millions de spectateurs, semble créditer l’hypothèse davantage liée aux caractéristiques mêmes du film. Et aussi à donner un certain espoir pour le futur.

Ce sont là quelques-unes des principales données sur la consommation de cinéma en 2005 qu’aujourd’hui, le 13 février, MEDIA Salles a présentées en avant-première absolue à Berlin, durant le traditionnel “Petit Déjeuner Italien” au CineStar Imax du Sony Center. Ces anticipations sont contenues dans le Recueil Annuel “Les Chiffres Clefs du Cinéma Européen – édition finale 2005” présenté en cette occasion et disponible, pour les participants, dans la version sur cd rom.

Le “Petit Déjeuner Italien” a vu la présentation d’une initiative tout aussi importante, d’attrait international pour les exploitants cinématographiques et les professionnels du secteur qui désirent se mettre à jour sur les technologies numériques: il s’agit de la troisième édition de “DigiTraining Plus: New Technologies for European Cinemas”, le cours de formation pour exploitants cinématographiques européens, dédié à l’état actuel et aux perspectives de la projection numérique qui, cette année, se tiendra du 5 au 9 avril en Belgique, à Kuurne, au siège central de Barco, qui offre à 3 participants à ce cours un projecteur de cinéma numérique à essayer gratuitement pendant un mois.
Les formulaires pour l’inscription, dont le délai expire le 24 février, sont disponibles à la section “Training” du site web de MEDIA Salles (www.mediasalles.it).
Les frais d’inscription sont de 450 euros et ils comprennent la participation, l’hébergement à l’hôtel et les repas.

Images de l'utilisateur

About Editor

Chatelin Bruno
(Filmfestivals.com)

The Editor's blog

Bruno Chatelin Interviewed

Be sure to update your festival listing and feed your profile to enjoy the promotion to our network and audience of 350.000.     

Follow me on Facebook
Follow me on Twitter
Follow me on Instagram
Follow me on Youtube

  


paris

France



View my profile
Send me a message

User links

gersbach.net