Pro Tools
•Register a festival or a film
Submit film to festivals Promote for free or with Promo Packages

FILMFESTIVALS | 24/7 world wide coverage

Welcome !

Enjoy the best of both worlds: Film & Festival News, exploring the best of the film festivals community.  

Launched in 1995, relentlessly connecting films to festivals, documenting and promoting festivals worldwide.

A brand new website will soon be available. Covid-19 is not helping, stay safe meanwhile.

For collaboration, editorial contributions, or publicity, please send us an email here

Connexion utilisateur

|ENGLISH VERSION|

RSS Feeds 

Martin Scorsese Masterclass in Cannes

 

 

Presenting the website

 

Editor


Established 1995 filmfestivals.com serves and documents relentless the festivals community, offering 92.000 articles of news, free blog profiles and functions to enable festival matchmaking with filmmakers.

THE NEWSLETTER REACHES 199 000 FILM PROFESSIONALS EACH WEEK   (december 2020) .

Share your news with us at press@filmfestivals.com to be featured.  SUBSCRIBE to the e-newsletter.  
FOLLOW ME ON THE SOCIAL NETWORKS:              

MEET YOUR EDITOR Bruno Chatelin - Check some of his interviews. Board Member of many filmfestivals and regular partner of a few key film events such as Cannes Market, AFM, Venice Production Bridge, Tallinn Industry and Festival...Check our recent partners.  

The news in French I English This content and related intellectual property cannot be reproduced without prior consent.


feed

Les Rencontres Internationales Sciences et Cinémas de Marseille

Les Rencontres Internationales Sciences et Cinémas (RISC Marseille, 1ère édition) sont nées suite à nos diverses expériences en matière de programmation de films à caractère scientifique, et notamment aux quatre précédentes éditions du « Miroir des Sciences (regards de cinéastes sur les sciences) » (2002-2005), manifestation qui reste toujours liée à la Fête de la Science, événement national ayant lieu en octobre de chaque année.
L’esprit de ces Rencontres réside dans l’éclectisme de ses choix, éclectisme qui caractérise notre travail de programmation cinématographique tout au long de l’année, dans des thématiques très diverses.
Ainsi se croiseront ici des films scientifiques à caractère pédagogique, des films documentaires et des fictions de court-métrage abordant des questions de sciences, mais aussi des films expérimentaux et des vidéos qui font écho aux autres films de la programmation, et au sein desquels la science est présente, dans une perspective plus artistique qu’informative.
Nous privilégions cependant dans notre programmation les démarches les plus originales : la forme et le style des films, autant que leur contenu ; celles échappant aux conventions et formatages si souvent de mise. Il y a aura cependant toujours des exceptions à la règle ! Notre souhait étant de proposer principalement des démarches vivantes, cinémas au pluriel reflétant les sciences dans leur extraordinaire diversité — un domaine de création à part entière.
Nous souhaitons aussi associer aux Rencontres des structures œuvrant dans la production et la diffusion du cinéma scientifique depuis de très nombreuses années. Ainsi, pour cette première édition, nous avons proposé une carte blanche à Jean-François Renac, responsable de la diffusion au SFRS (Service du Film de Recherche Scientifique — aujourd’hui CÉRIMÈS), qui viendra présenter une sélection du fonds documentaire depuis la création du SFRS en 1954 jusqu’à nos jours.
Par ailleurs, nous avons convié Jean-Michel Arnold, directeur des Rencontres Internationales de l’Audiovisuel Scientifique (Paris, Tour Eiffel) pour nous présenter quelques-uns de ces « incunables » du cinéma scientifique, petites perles réalisées par ces pionniers de la fin du XIXè siècle et du début du XXè, bien souvent scientifiques eux-mêmes, et qui contribuèrent à la naissance du cinéma, anticipant parfois dans leurs approches formelles la naissance de ce qu’allait être le cinéma expérimental de nombreuses années plus tard. Cette programmation, composée de films muets, sera accompagnée au piano par Robert et Sandrine Rossignol, façon à la fois de retrouver l’ambiance festive des séances d’antan, et de ne pas l’enfermer dans une simple exhumation des archives du passé.
Chaque année, nous avons aussi décidé d’inviter une personnalité impliquée dans la diffusion de la culture scientifique. Ainsi, pour cette première édition, Pierre Oscar Lévy, réalisateur, producteur, fondateur du (feu) magazine scientifique Archimède (Arte), nous accompagnera durant ces quatre jours, comme spectateur attentif et œil avisé.
Nous vous invitons donc à faire avec nous ce voyage à travers les sciences et les cinémas, et vous souhaitons un bon festival !…

Serge Dentin
Directeur artistique



JEUDI 14 DÉCEMBRE

16h30 CLAIR-OBSCUR


LA GROTTE CHAUVET : DIALOGUES D’ÉQUIPE, de Pierre Oscar LÉVY
France, 2003, documentaire, vidéo, 55 min
Production : Ardèche images, Aune productions

Découverte par des spéléologues amateurs en 1994, la grotte Chauvet est la plus ancienne grotte ornée connue à ce jour. Pour la première fois le travail sur le terrain constitue l'objet même du film et l'accent est mis sur le caractère interdisciplinaire d'un tel chantier de recherche soit quatre campagnes au cours de l'année 2001.

GEMINGA de Hugo VERLINDE
France, 2003, vidéo, 10 min
Autoproduction

« Dans "Géminga", le corps, qui sert d'écran et de réceptacle à une projection de motifs modélisés mathématiquement ou d'encres diverses, est rarement visible. Les motifs suscités par la lumière, motifs visuels et colorés, acquièrent une étonnante plasticité et quittent leur froideur d'origine pour devenir presque vivants, charnels. » (Raphaël Bassan, DVD Festival des Cinémas Différents, Lowave, 2005)

IN EXTENSO : GÉRARD ONORATINI de Patrice ROSSIGNOL-GICQUEL
France, 2000-2006, document-vidéo, 26 min
Production : Le GIVR / PRG

Le mercredi 8 janvier 2003, Gérard Onoratini, préhistorien, nous fait une visite commentée de son exposition « L’homme à la conquête des couleurs » qu’il présente au Centre Culturel de Saint-Raphaël dans le Var.

19h00 SOIRÉE D’OUVERTURE : SCIENCE ET SOCIÉTÉ

LA CITÉ DES SAVANTS… OU LE PRINCIPE D’INCERTITUDE de Iossif PASTERNAK
France, 1994, documentaire, vidéo, 92 min
Production : 13 Production / Arte France / RTBF
Mention spéciale du Jury au Festival International du Film Scientifique de Palaiseau (1994), Médaille d’argent aux Prix Leonardo (Italie, 1995).

En 1957, l’URSS crée une expérience-phare : un centre de production intellectuelle et non pas industrielle. Akademgorodok, véritable ville en pleine Sibérie, est un paradis socialiste qui rassemble les gens les plus cultivés et les savants. Ce document complexe rend compte de la richesse culturelle russe, de l’influence de la politique communiste sur la recherche et les sciences.


VENDREDI 15 DÉCEMBRE

14h30 FICTIONS ?

INTELLIGENCE SUPERFICIELLE de Vincent MAILLARD
France, 2004, documentaire-fiction, vidéo, 62 min
Production : Stations Services

Intelligence superficielle est un « documentaire de science-fiction », qui prend pour point de départ le débat au parlement européen sur la brevetabilité des logiciels. Romuald, lobbyiste et consultant en nouvelles technologies, va croiser la route de deux personnages énigmatiques : Parker et Harry. Cette rencontre va l'amener à s'interroger sur ce qui reste en lui d'humain... Parker et Harry, dans un décor étrange, visionnent des documents vidéo sur la brevetabilité des logiciels, l'Intelligence artificielle, Internet, la génétique, et les nanotechnologies. Le danger n'est-il pas que toutes ces « technosciences » soient soumises aux seules lois du marché ?

L’ÂGE DU SILICIUM de Cyprien NOZIÈRES
France, 2004, expérimental, vidéo, 3 min 20
Autoproduction

Avec l’arrivée de l’électronique, l’économie a déplacé ses centres d’intérêts jusqu’à rendre l’économie primaire (agriculture, élevage ...) marginale. On est à l’âge du silicium.

LE NOMBRE i de Dominique PERRIER
France, 1999, fiction-documentaire, 35mm couleur, 29 min
Production : La Vie est Belle
Avec : Daniel Faivre, Judith Henry
Prix à la qualité CNC, Grand Prix Côté Court, Pantin (1999). Mention du Jury de la Presse, Pantin (199)

« Est-ce qu’ils pourront être père, mère, pour leurs propres enfants ? C’est au niveau de leur formation de pensée : qu’elle soit la plus structurée, la plus rationnelle possible, c’est le discours le plus politique que je puisse tenir, avec mes modestes moyens, en leur enseignant les mathématiques ».


17h00 RECHERCHES

LA VIE APRÈS LA MORT D’HENRIETTA LACKS de Mathias THÉRY
France, 2004, documentaire, vidéo, 23 min
Production : ENSAD
Grand prix et Prix jury jeune festival A nous de voir Oullins 2005 ; Prix du public festival Silhouette 2005; Mention spéciale du jury Festival Doc en Courts 2005 ; Prix « court métrage » festival Parisciences 2006

Manuel, jeune scientifique, transmet avec passion l'énergie de sa démarche personnelle de recherche. En filmant jour et nuit des cellules, il invente des systèmes originaux pour comprendre les règles d'un autre monde. D'échecs en réussites, il progresse tout en gardant les yeux ouverts sur le monde qui l'entoure. On découvre alors que l'exploration des limites de la connaissance se situe entre le réel et l'imaginaire.

LE DICTIONNAIRE de Laurent MAGET
France, 2004, documentaire, vidéo, 26 min
Production : CNRS (Laboratoire Dynamique du langage) / ISH / CNRS Images

Ce film est l'histoire de la rencontre, au Gabon, de Sébastien Bodinga Bwa Bodinga et de Lolke Van der Veen, linguiste. En effet, en 1986 Sébastien Bodinga Bwa Bodinga avait entrepris de réaliser un lexique de sa langue, le geviya, dialecte oral, afin d'en préserver la mémoire…




LA MOUCHE, LE MAMMOUTH ET L’ARISTOLOCHE de Jean-Christophe MONFERRAN et Rémy BRUCKERT
France, 1998, documentaire, vidéo, 28 min
Production : Cité des Sciences et de l’Industrie / CNRS Images.

Tous les trois sont des êtres vivants : l'un est toujours en vie, le second a disparu et le troisième est toujours menacé. Trois exemples parmi les 1,4 million d'espèces recensées à ce jour. Il en reste probablement dix fois plus à découvrir...
Comment s'y retrouver ?
C'est le travail que poursuivent aujourd'hui les systématiciens, les scientifiques de la classification des êtres vivants. Leur objectif: établir la phylogénie des espèces c'est-à-dire les liens de parenté existant entre les différentes espèces afin de pouvoir redessiner de ses racines jusqu'à ses branches et ses feuilles, l'arbre du vivant.
* Note des auteurs : nous tenons ici à rendre hommage à André Adoutte, Jacques Lebbe et Loïc Matile aujourd'hui disparus.

CHASSE AUX LÉONIDES de Christophe GOMBERT et Luc RONAT
France, 2004, documentaire, vidéo, 9 min
Production : CNRS Images Média

Le 19 novembre 2002, trois astronomes, Jérémie Vaubaillon, Jean Duprat et François Colas se sont réunis pour observer un phénomène astronomique rare : une pluie d'étoiles filantes. La terre traverse un nuage de poussières abandonnées par la comète Tempel Tuttle en 1776. Ces étoiles filantes, en fait des micrométéorites, ont été baptisées Léonides car elles semblent provenir de la constellation du Lion.
Les météorites sont observées et comptées au moyen de caméras haute brillance, tandis que les astronomes commentent le phénomène.

19h30 INCUNABLES DU CINÉMA SCIENTIFIQUE

Une sélection par Jean-Michel ARNOLD de films issus des tous débuts du cinéma scientifique. Séance accompagnée au piano par Robert et Sandrine ROSSIGNOL.

SAMEDI 16 DÉCEMBRE

10h30 OISEAUX

PETITS OISEAUX ET GRANDS SAVANTS, de Catherine GARANGER
France, 2004, conte documentaire, Béta numérique, 52 min
Production : Odyssée / Les Films d’Ici
Prix du jury, 20è festival du film animalier de Ménigoute (2004), Prix du Président du 30ème festival Ekotopfilm, Bratislava, Slovaquie (2004), Prix de l’éducation à l’environnement, 10è festival de l’Environnement, Séia, Portugal (2004), Prix du meilleur documentaire, Festival du film nature et environnement, Dompierre (2004). A partir de 6 ans !


Il était une fois un royaume, peuplé de tout petits oiseaux et de grands savants qui les étudiaient…Il était une fois un royaume, peuplé de tout petits oiseaux. Ils chantaient, volaient, libres comme l’air, disait-on. Quel mystère habitait donc leur vie ? Un beau jour, le Roitelet, Roi de tous les petits oiseaux qui chantent, se met à conter leur histoire, et nous emmène là où personne ne va jamais… Au fil des saisons, il nous fait découvrir son royaume, niché sur la grande dune de Courlande, en pleine mer Baltique. Il observe les savants qui, depuis plus de 100 ans tentent de comprendre l’épopée de son petit peuple ailé. En leur mettant une bague à la patte, ils ont découvert que les petits oiseaux migraient. Migrer ! Pourquoi ? À quel prix ?



HISTOIRES D’ŒUFS d’Emmanuel ROY
France, 2006, documentaire, vidéo, 42 min
Production : Yumi Productions

Les sorciers de l'ancien monde effaçaient les traces qui conduisent aux tombeaux. À la fin des funérailles, ils s'éloignaient à reculons, en tamisant la neige ou en couvrant de branches leurs empreintes de pas dans la boue. Tout ça pour éviter que les morts ne les suivent. Ou que les vivants ne soient tentés de rejoindre les morts. Mais certains vivants ne se résignaient pas. En secret, ils rassemblaient leurs souvenirs, s'en faisaient un bagage et partaient sur les traces de l'ami disparu.

14h30 ASPHALTE-VILLE


LES ROUTES DU SILENCE de Jean-Luc COHEN et Arnaud JOUVE et Louis BASTIN
France, 2004, documentaire, vidéo, 52 min
Production : T.A.C.T. Production / France 5
Prix Frères Lumière Documentaire sur Grand Écran, Festival du Creusot (2004), Grand prix du jury « Santé au Travail », Filmed (2004)

En prenant l'exemple de l'éventuelle toxicité du bitume, ce film tente d'observer et de donner à comprendre les mécanismes de la prévention des maladies professionnelles et en particulier les cancers professionnels, ainsi que la complexité du processus de reconnaissance de ces maladies. Il s'agit ici de rendre compréhensibles les obstacles et les difficultés qui entravent l'amélioration d'une réglementation pour un travail donné.

SAUVAGES DANS LA VILLE de Yann MARQUIS
France, 2004, documentaire de science fiction, 16mm coul (diffusé en vidéo), 13 min
Production : Yann MARQUIS / Collectif Terra Incognita
Meilleure Création Sonore FIFA Aubagne. Festival Clap89 de Sens (Prix du meilleur film expérimental).

Si l’homme n’existait pas, le végétal recouvrirait la presque totalité du globe terrestre. Mais l’homme a fait son apparition et, avec lui, il a imposé la ville, cet écosystème isolé du monde sauvage, cet univers où le végétal, hormis dans quelques rares espaces strictement délimités, n’a pas sa place. La victoire de l’homme sur le monde des plantes paraît donc totale… Mais est-ce si sûr ?

ZEBRA d’Amaury BRUMAULD
Belgique, 2005, expérimental, super 8 couleur, 20 min
Production : Dragons Films / Pih-poh

Un homme roule à bord de son automobile. Un élan joyeux l'entraîne dans la campagne. Au centre d'un rond-point, il fait une étrange rencontre : un arbre, à la fois attirant et tentaculaire. Point de convergence de toutes les routes, l'arbre va mener le conducteur au bout du voyage.



17h00 TRANS-EXPÉRIENCES

SUB de Julien LOUSTAU
France, 2006, documentaire expérimental, vidéo, 45 min
Production : Play film

Le lac Vostok est prisonnier sous les glaces de l'Antarctique, isolé du reste du monde depuis des millions d'années. Cet environnement exceptionnel abrite peut-être des formes de vie inconnues. La seule technologie qui permettrait d'atteindre le lac sans risquer de le contaminer serait le cryobot, une sonde conçue par la Nasa pour l'exploration d'océans subglaciaires sur Mars et sur Europe...

LE PRÉPARATEUR de Noëlle PUJOL
France, 2006, documentaire, vidéo, 37 min
Production: Noëlle Pujol / Réalisé avec le soutien de Artplatform

Une seule opération tout au long de ce film : la transformation d’un cygne en lui-même. On y suit en effet le travail d’un taxidermiste qui d’abord évide, désagrège le cadavre d’un cygne blanc pour lui redonner progressivement allure, maintien jusqu’au moment ultime de la pose de l’œil qui clôt le processus. La lente métamorphose des couleurs, des matières organiques, des matériaux artificiels et des formes occupe les plans qui sont un hommage rendu à la patience artisanale.


19h30 CARTE BLANCHE AU SFRS

« Le Service du Film de Recherche Scientifique (SFRS) à travers ses films depuis sa création en 1954 jusqu’à nos jours (CÉRIMÈS). » Durée : 80 min
Le SFRS a produit environ 700 films dans toutes les disciplines scientifiques. Si la biologie a été le thème principal des productions, les autres domaines n'ont pas été oubliés, physique, médecine, mathématiques, sciences humaines sont aussi présentes dans le catalogue. Cette présentation a pour but, à l'aide de quelques extraits, de montrer la richesse de ce catalogue.

En présence de Jean-François RENAC, Responsable de la diffusion au CERIMÈS


DIMANCHE 17 DÉCEMBRE

10h30 ODYSSÉE

LES HOMMES d’Ariane MICHEL
France, 2006, documentaire, vidéo, 95 min, Anglais / Latin, s.-t.f.
Production : Ariane Michel / Love streams productions

Grand Prix de la compétition française / FID Marseille 2006.

Aux confins d’une mer gelée, un bateau s’approche de la terre. Des silhouettes humaines en sortent, elles paraissent étranges. La glace, les pierres et les bêtes du Groënland assistent depuis leur monde immuable au passage de scientifiques venus un été pour les étudier.
Ce film se prête à un jeu qui confère une puissance d’observation à la nature, et cherchant à se caler dans l’axe de son regard, il tente de questionner l’écart qui sépare le temps géologique du temps humain, le geste scientifique de la subjectivité des bêtes, l’amour de la nature et l’indifférence du végétal.


14h30 EXPÉRIENCES

L’ATTRACTION UNIVERSELLE d’Érik BULLOT
France, 2000, expérimental, 16mm coul. (diffusé en vidéo), 13 min
Production : Atelier d'Ivry, cinéastes associés

Voyage en train, cartes du ciel observées à la loupe, danse sur un fil, toupies, attractions, manèges, globe terrestre, disques, danse, Luna Park, grande roue nocturne, feux d’artifice, saut à l’élastique composent diverses séquences qui évoquent la physique de Newton et provoquent le tournoiement et le vertige.Des traités d’astronomie, le catalogue des étoiles sont lus dans plusieurs langues (allemand, arabe, castillan, français, italien), au gré de musiques de variétés.Échappant à la gravitation, défiant la pesanteur, défaisant la marche circulaire des corps dans l’espace, sommes-nous en mesure aujourd’hui d’accomplir une nouvelle révolution ?

DER LAUF DER DINGE (LE COURS DES CHOSES) de Peter FISCHILI et David WEISS
Suisse, 1987, 16mm, expérience filmée, 30 min
Production / Distribution : T&C FILM in Switzerland

À l’intérieur d’un entrepôt, une structure de 20 à 30 mètres de long, étrange et précaire. Sa mise en mouvement provoque une réaction en chaîne. Le feu, l’eau, la loi de la gravité aussi bien que la chimie, déterminent le cycle des objets – et des choses. Une histoire qui a à voir avec les causes et les effets, la mécanique et l’art, l’improbabilité et la précision.

LES FERROFLUIDES d’Alexis MARTINET
France, 1981, 16mm couleur, 25 min
Production : CNRS AV (SERDDAV)
Mention au Festival du film scientifique de Toulouse (1982), Diplôme d’honneur au Festival de l’Association Internationale du Cinéma Scientifique (AICS, IENA, 1982)

Introduction synthétique aux suspensions magnétiques colloïdales connues sous le nom de ferrofluides. La structure du ferrofluide est mise en évidence par examen au microscope électronique. Les propriétés sont illustrées par des expériences simples : modification de la surface libre au voisinage d'un champ électrique, lévitation due à la pression magnétique (avec application à la séparation de deux matériaux de densités différentes), instabilité de surface (formation de pics pouvant atteindre un centimètre de hauteur qui hérissent la surface) et enfin anisotropie optique.

LES JOLIES PARTICULES de Cyprien NOZIÈRES
France, 2003, expérimental, vidéo, 30 sec.
Autoproduction

« Je viens d’avoir un camescope et je filme des particules à travers la vitre givrée de la voiture. » (C .N .)

SUN 1 de Véronique RIZZO
2005, expérimental, vidéo, 3 min 05
Autoproduction

Ce film montre la coexistence et l’évolution de deux espaces distincts : un astre fixe dont la matière évolue, sur un espace de fractales mouvantes.

EPHÈSE de Hugo VERLINDE & Yves-Marie L’HOUR
France, 2004, expérimental, vidéo, 8 min
Autoproduction

Ephèse est construit à partir d’images de synthèse abstraites sur la base d’un travail de programmation par ordinateur. Cette programmation repose sur l’élaboration d’un modèle mathématique unique et le film sur la maîtrise des paramètres de transformations relatives aux représentations de ce modèle.


17h00 RISQUES

CECI N’EST PAS UNE ALERTE de Sandrine GUILLOT et Christian UGOLINI
France, 2005, documentaire’, vidéo, 50 min
Production : Aber Images / Telessonne

De catastrophes industrielles en catastrophes sanitaires, la confiance aveugle dans le progrès fait place à la remise en question des scientifiques. Ce phénomène social a ses précursseurs, les lanceurs d’alerte, qui s’efforcent en amont, de faire reconnaître risques et dangers. Aujourd’hui cette attitude de vigilance et d’alerte est en intelligence avec une société qui met en oeuvre le principe de précaution. Chercheurs et experts rejoints par de nombreuses ONG, travaillent dans ce sens et se font l’écho des lanceurs d’alerte. Ils déclenchent des controverses scientifiques mais aussi politiques et juridiques. Il envisagent d’autres perspectives à la destruction progressive de la planète.


ACOUPHÈNES de François-Xavier DROUET
France, 2004, documentaire, vidéo, 17 min
Production : Ardèche Images (master réalisation documentaire de création) -Université de grenoble 3
Prix surprise “Don Quichotte” à Doc en courts (Lyon, 2004)

Petit, sa mère lui avait dit que rien n'était plus sûr qu'une centrale nucléaire et qu'il n'y aurait jamais d'accident. Adulte, il se demande encore si elle avait dit ça pour le rassurer, ou si elle le pensait sincèrement...
Entre conte catastrophique et fausse enquête, Acouphènes est une fable documentaire sur la question du risque industriel.

7 MINUTES TO MIDNIGHT d’Abre CHEN
USA, 2005, expérimental, vidéo, 5 min
Autoproduction

« Le titre de cette vidéo expérimentale a été donné après l’époque du Doomsday Clock (littéralement : l’horloge du jour du jugement dernier). Le Doomsday Clock, emblème du danger nucléaire depuis 1947, montre le niveau de menace posé par les armes nucléaires et autres armes de destruction massive. Elle a été créée par des scientifiques qui ont travaillé sur le projet Manhattan, et hors des préoccupations quant à la future utilisation possible des armes atomiques et d’une guerre nucléaire ». (The Bulletin of the Atomic Scientists)


CONTAMINATIONS de Carl STEVENSON
Angleterre, 2003, expérimental, vidéo, 6 min
Autoproduction

Une promenade dans un monde d’animaux mutants.

ESSAI N°1001 de Baptiste COULON & Mathieu BRISEBRAS
France, 1994, animation, 16 mm couleur, 3 min 20

Production : Ateliers A.A.A. (atelier de cinéma d’animation d’Annecy et de Haute-Savoie)

Un ouvrier renverse un produit radioactif…

LE CHAT DE SHRÖDINGER de Cyprien NOZIÈRES
France, 2005, documentaire, vidéo, 1 min 36
Autoproduction

Un atome, un chat, du poison, des chats morts-vivants. Une boîte.


19h30 SOIRÉE DE CLÔTURE : GENÈSE D’UN REPAS

UNSER TÄGLICH BROT (NOTRE PAIN QUOTIDIEN) de Nikolaus GEYRHALTER
Autriche, 2005, documentaire, 35mm couleur, 1h32
Production : Nikolaus Geyrhalter filmproduktion GmbH, ORF, ZDF
Distribution : Hector Films / Vladimir KOKH

Dans la lignée de ses précédents films, Nikolaus Geyrhalter, qui se reconnaît « fasciné par les espaces que les gens ne sont normalement pas amenés à voir », choisit ici de présenter les hauts lieux de la production industrielle alimentaire du continent, censés nous apporter notre « pain quotidien ». Seuls les gestes méticuleux des travailleurs, les bruits des machines et les cris des animaux nous guident dans ce voyage mécanique qui révèle un univers où tout est réglé et chronométré. Dans ce monde à part, fait d’espaces gigantesques et aseptisés, la part de l’humain est minime.

Links

The Bulletin Board

> The Bulletin Board Blog
> Partner festivals calling now
> Call for Entry Channel
> Film Showcase
>
 The Best for Fests

Meet our Fest Partners 

Following News

Interview with AFM Director

 

Interview with Cannes Marche du Film Director 

 

Interview with the Parasite director

Brad Pitt and Leonard Maltin Interviewed

Filmfestivals.com dailies live coverage from


> Live from India
> Live from LA
> IFFI Goa
> Lost World Film Festival
> Locarno
> Toronto
> Venice
> San Sebastian
> BFI London

> Film Festival Days
> AFM
> Tallinn Black Nights

> Palm Springs Film Festival
> Kustendorf
> Rotterdam
> Sundance
Santa Barbara Film Festival SBIFF
> Berlin 
> Fantasporto
Amdocs
Houston WorldFest
 
Cannes / Marche du film online

Useful links for the indies:

Big files transfer
> Celebrities / Headlines / News / Gossip
> Clients References
> Crowd Funding
> Deals

> Festivals Trailers Park
> Film Commissions 
> Film Schools
> Financing
> Independent Filmmaking
> Motion Picture Companies and Studios
> Movie Sites
> Movie Theatre Programs
> Music/Soundtracks 
> Posters and Collectibles
> Professional Resources
> Screenwriting
> Search Engines
> Self Distribution
> Search sites – Entertainment
> Short film
> Streaming Solutions
> Submit to festivals
> Videos, DVDs
> Web Magazines and TV

A question for Jennifer Aniston from Richard Hobert winner at SBIFF 2020 :

> Other resources

+ SUBSCRIBE to the weekly Newsletter
+ Connecting film to fest: Marketing & Promotion
Special offers and discounts
Festival Waiver service
 

Images de l'utilisateur

About Editor

Chatelin Bruno
(Filmfestivals.com)

The Editor's blog

Bruno Chatelin Interviewed

Be sure to update your festival listing and feed your profile to enjoy the promotion to our network and audience of 350.000.     

Follow me on Facebook
Follow me on Twitter
Follow me on Instagram
Follow me on Youtube

  


paris

France



View my profile
Send me a message

User links

gersbach.net