Pro Tools
•Register a festival or a film
Submit film to festivals Promote for free or with Promo Packages

FILMFESTIVALS | 24/7 world wide coverage

Welcome !

Enjoy the best of both worlds: Film & Festival News, exploring the best of the film festivals community.  

Launched in 1995, relentlessly connecting films to festivals, documenting and promoting festivals worldwide.

A brand new website will soon be available. Covid-19 is not helping, stay safe meanwhile.

For collaboration, editorial contributions, or publicity, please send us an email here

Connexion utilisateur

|ENGLISH VERSION|

RSS Feeds 

Martin Scorsese Masterclass in Cannes

 

Filmfestivals.com services and offers

 

Editor


Established 1995 filmfestivals.com serves and documents relentless the festivals community, offering 92.000 articles of news, free blog profiles and functions to enable festival matchmaking with filmmakers.

THE NEWSLETTER REACHES 199 000 FILM PROFESSIONALS EACH WEEK   (december 2020) .

Share your news with us at press@filmfestivals.com to be featured.  SUBSCRIBE to the e-newsletter.  
FOLLOW ME ON THE SOCIAL NETWORKS:              

MEET YOUR EDITOR Bruno Chatelin - Check some of his interviews. Board Member of many filmfestivals and regular partner of a few key film events such as Cannes Market, AFM, Venice Production Bridge, Tallinn Industry and Festival...Check our recent partners.  

The news in French I English This content and related intellectual property cannot be reproduced without prior consent.


feed

La Quinzaine de Cinéma Hispanique d'Aix

7ème Quinzaine de Cinéma Hispanique - du 1er au 14 mars 2006
Pour cette 7ème année, une programmation un peu plus légère : 11 films seulement, mais de qualité.
Nous avons voulu privilégier les jeunes réalisateurs : cinq premiers films (El cielo gira, Seres queridos, Smoking room, Tiempo real, et Sangre) dont plusieurs étaient à Cannes. Et les argentins Fabian Belinsky et Albertina Carri en sont à leur deuxième film !
C’est donc à un renouveau du cinéma espagnol et latino-américain auquel nous assisterons durant cette Quinzaine cuvée 2006.

Un accent est porté sur le cinéma de femmes, quatre réalisatrices :
Mercedes Alvarez, Chus Gutierrez, Teresa de Pelegri et Albertina Carri figurent dans la programmation.

Enfin nous espérons la présence parmi nous de 4 réalisateurs : Mercedes Alvarez espère pouvoir se libérer, Roger Gual, Fabrizio Prada et Amat Escalante ont annoncé leur venue. Cela n’empêchera pas plusieurs spécialistes de venir jusqu’à Aix pour nous parler des films que nous allons voir,
de leur contexte cinématographique, des réalités qu’ils évoquent.

À La Noria vous pourrez trouver en outre de la documentation sur les films, sur les réalisateurs, sur l’histoire du cinéma espagnol...
Nous inaugurerons cette 7ème Quinzaine le 28 février à 18 h 30 à La Noria.

Dans l’espoir de permettre aux Aixois et à tous ceux du Pays d’Aix de connaître un peu mieux ce cinéma en plein essor, d’avoir accès à une culture qui nous est proche et lointaine à la fois, nous vous souhaitons


À Aix en Provence, il est un espace qui depuis 7 ans s’efforce de défendre et de promouvoir la culture hispanique sous toutes ses formes. De ce désir est née la Quinzaine de Cinéma Hispanique, grâce à l’immense conviction de sa fondatrice Andrée Guigue et à son étroite collaboration avec le CinéMazarin.
En cette année 2006, pour la 7ème fois, elle propose un panorama de longs métrages récents en provenance d’Espagne et de trois pays d’Amérique Latine : le Mexique, l’Argentine et Cuba. Pour permettre une meilleure diffusion de chacun des films, onze films cette année sont au programme : cinq espagnols, un hispano-cubain, trois argentins et deux mexicains.
Pour l’Espagne, une place toute particulière sera faite aux réalisatrices : Mercedes Alvarez, qui nous l’espérons sera parmi nous dès le 1er mars, et son documentaire « El cielo gira», sur son village natal de Castille. Une conférence à La Noria nous donnera les informations sur sa place dans le nouveau documentaire espagnol.
Et Chus Gutierrez avec son poignant « Poniente ». Bernard Bessière et Laurent Bonardi de l’Université de Provence, spécialistes du problème, viendront nous éclairer sur la situation des immigrés en Espagne aujourd’hui et nous donner les éléments pour mieux apprécier la portée du film ; « Seres queridos», sympathique comédie, porte aussi sur ce problème.
Avec « El lobo » nous retournerons au Pays Basque et Bernard Bessière, notre spécialiste de la question, sera là pour animer le débat.
Enfin avec « Smoking room », premier film de deux jeunes réalisateurs, qui a connu un grand succès en Espagne, nous parlerons de tabac...mais surtout d’art cinématographique avec Jean Claude Seguin, de l’Université de Lyon.
« Habana blues », de l’espagnol Benito Zambrano, dont nous avions tant apprécié le premier film « Solas », nous conduit à Cuba, où il a fait ses études de cinéma dans la célèbre école de la Havane. Emmanuel Vincenot, de Paris, nous parlera du cinéma cubain, de la place du film et animera un débat.
L’Argentine sera présente avec trois films : « Gémeaux », premier film d’Albertina Carri, « El aura », de Fabian Bielinsky, auteur de « nueve reinas » que nous verrons en avant première et surtout « Ronde de nuit » d’Edgardo Cozarinski, cinéaste et écrivain, qui réalise là son premier film à Buenos Aires qu’il a quitté pour Paris depuis de longues années.
Deux beaux films mexicains complètent notre programmation : « Tiempo real » de Fabrizio Prada, exercice de style qui a même obtenu un Guinness, mais belle réussite d’un policier dans les quartiers populaires de Veracruz (Mexique), il sera en principe parmi nous pour nous en parler; et « Sangre » du jeune Amat Escalante qui réussit avec ce premier film un coup de maître. C‘est en sa présence et avec lui que nous pourrons parler de son film. Hector Hernandez, cinéaste mexicain, nous présentera le cinéma de son pays et animera deux débats.






7ème Quinzaine de Cinéma Hispanique - du 1er au 14 mars 2006
www.aix-en-provence.com/noria

Le programme Les conférences



11 long-métrages au cinéma Mazarin


L’Espagne

El cielo gira (Le ciel tourne) de Mercedes Alvarez - Le cinéma de Mercedes Alvarez, sa place dans le film
Seres queridos (Tellement proches) de Teresa de Pelegri et Dominic Harari documentaire espagnol d’aujourd’hui, par Myriam Mayer
Smoking room de J. D. Wallovits et Roger Gual Mercredi 1er à 17 h.
El lobo de Miguel Courtois
Poniente de Chus Gutierrez - Emigration, immigration, introduction au film de Chus
Gutierrez, Poniente, par Bernard Bessière et Laurent
Bonardi, de l’Université de Provence.
L’Espagne et Cuba Samedi 11 à 17 h

Habana blues, de Benito Zambrano

L’Amérique Latine

L’Argentine
Ronda nocturna (Ronde de nuit) d’Edgardo Cozarinsky -Cozarinski, écrivain et cinéaste argentin
Geminis (Gémeaux) d’Albertina Carri Jeudi 9 à 17 h
El aura de Fabien Bielinsky EN AVANT PREMIERE

Le Mexique

Tiempo real (Temps réel) de Fabrizio Prada -Le cinéma mexicain, par Hector Hernandez
Sangre d’Amat Escalante Samedi 4 à 17 h





7ème Quinzaine de Cinéma Hispanique - du 1er au 14 mars 2006
www.aix-en-provence.com/noria
Calendrier

Mercredi 1° mars 14h Seres queridos, 17h conférence à la Noria :« Le cinéma de Mercedes Alvarez, sa place dans le film documentaire espagnol d’aujourd’hui, par Myriam Mayer » 19h El cielo gira, suivi d’un débat avec Myriam Mayer au Cactus

Jeudi 2mars 14h Habana blues, 19h El lobo

Vendredi 3 mars 14h El lobo, 19h Habana blues

Samedi 4 mars 14h El cielo gira, 17h conférence à la Noria : « Le cinéma mexicain", par Hector Hernandez, 19h00 présentation du film Habana blues par Emmanuel Vincenot, suivie d’un débat au Cactus

Dimanche 5 mars 14h El lobo, 19h présentation du film Seres queridos, suivie d’un débat au Cactus

Lundi 6 mars 14h Seres queridos, 19h présentation du film El lobo par Bernard Bessière, suivie d’un débat au Cactus

Mardi 7 mars 14h Habana blues, 19h El cielo gira

Mercredi 8 mars 13h45 Smoking room, 17h45 Geminis,19h35 présentation du film Sangre par le réalisateur Amat Escalante, suivie d’un débat au Cactus

Jeudi 9 mars 13h45 Poniente, 17h45 Tiempo real, 17h conférence à la Noria : « Cozarinski, écrivain et cinéaste argentin », 19h35 présentation du film Ronda nocturna par Diego Jarak, suivie d’un débat

Vendredi 10 mars 13h45 Poniente, 17h45 Geminis, 19h35 présentation du film Smoking room par Jean Claude Seguin, suivie d’un débat au Cactus

Samedi 11 mars 13h45 Sangre, 17 h conférence à la Noria : « Emigration, immigration, introduction au film de Chus Gutierrez Poniente", par Bernard Bessière et Laurent Bonardi, de l’Université de Provence 17h45 Tiempo real, 19h45 présentation du film Poniente par Bernard Bessière et Laurent Bonardi , suivie d’un débat au Cactus,

Dimanche 12 mars 13h45 Smoking room, 17h45 Sangre, 19h35 présentation du film Tiempo real par Hector Hernandez, suivie d’un débat au Cactus

Lundi 13 mars 13h45 Ronda nocturna, 17h45 Sangre, 19h35 présentation du film Geminis par Diego Jarak, suivie d’un débat au Cactus

Mardi 14 mars 13h45 Sangre, 17h45 Ronda nocturna , 19h35 Rencontre présentation du film El aura en avant première par Diego Jarak, suivie d’un débat au Next

Vers 22h30 Le Next – Clôture de la 7ème édition de La Quinzaine de Cinéma Hispanique

Toutes les projections ont lieu au CinéMazarin. Les conférences ont lieu à La Noria - ENTREE LIBRE



7ème Quinzaine de Cinéma Hispanique - du 1er au 14 mars 2006
www.aix-en-provence.com/noria
L’Espagne

El cielo gira (Le ciel tourne)
Mercedes Álvarez
2004/ Espagne
115 min/ 35 mm/ couleur
Sortie nationale: 20 juillet 2005
Premier film


Synopsis :
Aldealseñor, quelque part en Castille. Mercedes Alvares revient dans ce village qu'elle a quitté à l'âge de trois ans, pour y filmer pendant quatre saisons ses 14 habitants, leur mémoire et leur présent. Entre discussions sur l'art subtil de planter les laitues, les avions de l'Irak qui survolent les fermes, leur vieux château qu'on transforme en hôtel de luxe, les éoliennes qui changent l'horizon, les colleurs d'affiches électorales itinérants et les livraisons aléatoires du boulanger, la vie est là, qui continue, drôle et parfois poignante comme un écho à notre mémoire collective.

Biographie :
Mercedes Álvarez avait trois ans quand elle a quitté le village d’Aldealseñor, sur les terres pauvres de la province de Soria, à l’est de la Vieille Castille. Jeune cinéaste, elle y revient une trentaine d’années plus tard pour tourner son premier long métrage, El cielo gira (Le ciel tourne). Il reste quatorze habitants, tous âgés. Mercedes est le dernier enfant qui soit né à Aldealseñor. Le village est en train de mourir. El cielo gira est un documentaire humaniste et lumineux sur la décadence d’un lieu sa mémoire et son oubli



Filmographie :
(2004) Le Ciel tourne (El Cielo gira)

Projections :
Mercredi 1er mars à 19h
Samedi 4 mars à 14h
Mardi 7 mars à 19h – Projection suivie d’un débat





7ème Quinzaine de Cinéma Hispanique - du 1er au 14 mars 2006
www.aix-en-provence.com/noria
Poniente (Vent d’Ouest)
Chus Gutierrez

2004/ Chili
100 min/ 35 mm/ couleur et noir et blanc
Sortie nationale: 08 septembre 2004
Synopsis :
A l'annonce du décès de son père, Lucía retourne dans son village natal en Andalousie. Malgré l'opposition de sa famille, elle décide de reprendre l'exploitation de son père, une manière de donner un nouveau sens à sa vie. C'est là qu'elle rencontre Curro qui a grandi en Suisse durant les années de l'émigration économique et qui cherche lui aussi un lieu auquel appartenir. Les deux se sentent seuls et déracinés dans ce mélange d'univers où évolue un monde pluriethnique fruit de migrations successives. Dans l'air se respire la peur de l'autre, la peur de la différence exacerbée par la montée des revendications sociales d'ouvriers agricoles eux-mêmes déracinés.

Présentation :
Dans le sud de l’Espagne, une zone de 35000 hectares, le Poniente, abrite la plus grande concentration mondiale de productions sous serres. Une mer de plastique qui alimente en fruits et légumes l’Europe entière. Cette agriculture industrielle a apporté richesse et prospérité à une région autrefois misérable. C’est pourquoi bien peu d’autochtones en dénoncent les terrifiants abus: aberrations écologiques et, pire encore, quasi esclavage. Une importante main d’oeuvre est en effet nécessaire au fonctionnement de ces serres. Avec ou sans papiers, saisonniers ou permanents, venus pour la plupart du Maghreb et d’Afrique Noire, ces ouvriers agricoles sont taillables et corvéables à merci, honteusement sous-payés et logés, en apartheid complet avec la population locale. En février 2000, à El Ejido, un déséquilibré marocain poignarde une jeune fille en pleine rue. Ce fait divers fut le point de départ de quatre jours de ratonnades fortement orchestrées, dont la violence et l’impunité ont défrayé la chronique. Deux ans après les faits, la réalisatrice Chuz Gutierrez a voulu faire un film sur cette situation. Elle a toutefois préféré la fiction pour avoir toute liberté d’imaginer de beaux personnages comme celui de Lucia, enseignante qui retourne sur le domaine agricole à la mort de son père, et se retrouve face au monde fermé, raciste et machiste qu’elle avait fui des années plus tôt. Poniente, film poignant et courageux, a été sélectionné au Festival de Venise 2002 et primé à Guadalajara.

Filmographie : Projections :

2005 El calentito Jeudi 9 mars à 13h45
2003 Te doy mis ojos : Interprète Vendredi 10 mars à 13h45
2002 Poniente Samedi 11 mars à 19h35– Projection suivie d’un débat
1998 Insomnio
1995 Alma gitana
1992 Sublet



7ème Quinzaine de Cinéma Hispanique - du 1er au 14 mars 2006
www.aix-en-provence.com/noria
Seres queridos (Tellement Proches)
Teresa de Pelegri et Dominic Harari
2004/ Espagne, Royaume Uni, Portugal, Argentine
89 min/ 35 mm/ couleur
Sortie nationale : 26 janvier 2006
Premier film


Synopsis :
Madrid, un soir d'été. Leni a décidé de présenter son fiancé Rafi à sa famille. Jusque-là tout va bien, sauf que sa famille est juive et le fiancé palestinien. Commence alors une folle nuit pleine de quiproquos et de rebondissements...
Tellement proches? Tout reste à voir...

Biographie :
Teresa de Pelegri , originaire de Barcelone, et Dominic Harari, provenant de Londres, se sont rencontrés à New York alors qu'ils étaient en master de cinéma à l'Université de Columbia. Ils ont d'abord écrit et réalisé ensemble le court métrage Roig, acclamé dans plusieurs festivals de films internationaux dont ceux de Venise, Sundance, New York, Edimbourg et celui de Londres. Leur collaboration s'est poursuivie avec Gusto, un des cinq sketches du film El Dominio de los sentidos puis Atrapa-la, un téléfilm qu'ils ont écrit et réalisé pour la chaîne catalane TV3. Les deux cinéastes ont travaillé de concert sur chaque aspect du film. "C'est une création commune, expliquent-ils. Et sur le plateau, nous ne sommes pas rigides, surtout quand il s'agit d'aller vite. Il peut ainsi arriver que l'un d'entre nous dirige les comédiens tandis que l'autre travaille avec le directeur de la photographie." Teresa de Pelegri et Dominic Harari ont travaillé avec les comédiens comme au théâtre, en répétant énormément le texte et les déplacements. Le rythme ayant son importance, ils ont insisté sur la rapidité des dialogues. "Il s'agit tout de même d'une famille où tout va très vite", expliquent-ils. L'appartement a été construit en studio, ce qui leur a permis de préparer les déplacements des acteurs et les mouvements de caméra en amont du tournage.

Filmographie :
2005 - Seres Queridos (Tellement proches)

Projections :
Mercredi 1er mars à 14h
Vendredi 3 mars à 19h– Projection suivie d’un débat
Lundi 6 mars à 14h








7ème Quinzaine de Cinéma Hispanique - du 1er au 14 mars 2006
www.aix-en-provence.com/noria
Smoking room
J. D. Wallovits et Roger Gual
2002/ Espagne
92 min/ 35 mm/ couleur
Sortie nationale : 05 octobre 2005
Premier film

Synopsis :
Lorsque la succursale espagnole d'une entreprise américaine est obligée de mettre en vigueur l'interdiction de fumer à l'intérieur de ses locaux, Ramirez, un des employés, décide de faire signer une pétition contre cette mesure qu'il estime injuste. Il souhaite qu'une salle inoccupée de la société serve d'espace fumeurs.
En apparence, tout le monde est d'accord et va lui apporter son soutien. Pourtant, en s'entretenant seul à seul avec chacun de ses collègues, Ramirez se retrouve confronté à une série de prétextes afin d'éviter de figurer sur la liste. En réalité, la plupart des raisons invoquées pour ne pas signer la pétition en dissimulent d'autres...

Biographie :
J. D. Wallovits, né en 1969 à Buenos Aires, et Roger Gual, né en 1973 à Barcelone, se sont rencontrés à New York où ils ont ébauché un projet commun qui sera « Smoking room ».

Filmographie :
Smoking room (2002)

Projections :
Vendredi 10 mars à 19h35– Projection suivie d’un débat
Dimanche 12 mars à 13h45

Success story
Le film a été récompensé dans plusieurs festivals. Julio Wallovits et Roger Gual ont reçu le Goya 2003 dans la catégorie meilleurs nouveaux réalisateurs et ont obtenu le Prix du meilleur premier film à la 23è Mostra de Valence. Au Festival de Malaga 2002, le film est honoré à trois reprises avec le Prix spécial du Jury, le Prix du meilleur scénario et le Prix de la meilleure interprétation à l'ensemble des comédiens.

Les décors
Julio Wallovits et Roger Gual se sont basés sur les bureaux actuels qui n'ont, bien souvent, aucune personnalité. "Nous avons voulu renforcer encore davantage cette image, en équipant chaque bureau de peu d'éléments, sans aucune imagerie personnelle (...) Bien qu'il s'agisse d'un film contemporain, nous avons voulu qu'il soit intemporel car nous pensons que cette intemporalité renforce l'idée de l'histoire comme quelque chose de fondamentalement humain (...) Un exemple concret de cela est la maquette de l'immeuble de la sociéte et de ses alentours que nous avons placée à l'accueil. On trouve encore des maquettes de ce type dans certains bureaux vieillots (...) ".


7ème Quinzaine de Cinéma Hispanique - du 1er au 14 mars 2006
www.aix-en-provence.com/noria
Le Pays basque

El lobo
Miguel courtois
2003/ France et Espagne
125 min/ 35 mm/ couleur
Sortie nationale: Prochainement
Synopsis :
1973, au Pays Basque. Txema Loygorri, jeune père de famille, accepte d'héberger pour la nuit deux membres de l'ETA, qui s'apprêtent à abattre un traître. Parce qu'il connaît ce dernier, Txema tente de prévenir l'intéressé. En vain. Quelques heures après le meurtre, il est arrêté lors d'une descente de police dans un bar. Un inspecteur lui fait alors une proposition : il s'engage à effacer le contenu de son casier judiciaire si Txema accepte d'infiltrer l'ETA pour le compte de la police secrète espagnole. Ses connexions avec l'organisation séparatiste font en effet de lui le candidat idéal. Acculé par les problèmes financiers de son entreprise, Txema se résout à collaborer...

Biographie :
Miguel Courtois a débuté au cinéma à vingt-sept ans, en 1987, avec un premier long métrage dont il était également le scénariste "Preuve d’amour". Il décide ensuite de se tourner vers la télévision (la meilleure école selon lui) et réalise en neuf ans seize téléfilms dont beaucoup obtiennent d’excellentes critiques et un grand succès public. Il travaille avec Gérard Darmon, Clémentine Célarié ou encore Richard Berry que l’on retrouve dans son deuxième long métrage, réalisé après dix ans d’absence du grand écran, "Une journée de merde". Il vient de terminer un nouveau film "Un ange" dans lequel il retrouve Richard Berry.

Filmographie : Projections :
Réalisateur Jeudi 2 mars à 19h
2002 Brigade des mineurs Vendredi 3 mars à 14h
2001 Un ange Dimanche 5 mars à 14h
1997 Bastide blanche (la) Lundi 6 mars à 19h– Projection suivie d’un débat
1997 Une journée de merde
1997 La spirale
1996 Parole d'enfants
1994 Vengeance
1994 Cri coupé (le)
1993 Sang des innocents (le)
1992 Leila née en France
1987 Preuve d'amour



7ème Quinzaine de Cinéma Hispanique - du 1er au 14 mars 2006
www.aix-en-provence.com/noria
L’Espagne et Cuba

Habana Blues
Benito Zambrano
2005/ Espagne, Cuba et France
115 min/ 35 mm/ couleur
Sortie nationale: 11 janvier 2006
Synopsis :
A Cuba, Ruy et Tito sont deux amis d'enfance passionnés par la musique. Ils essaient de vivre au jour le jour de leur passion. Les deux musiciens accumulent les petits boulots pour subvenir à leurs besoins et enregistrer leur maquette. Ils se lancent aussi dans l'organisation de leur premier concert pour se faire connaître. Ils gardent leur humour et leur espoir malgré les difficultés. Quand deux producteurs espagnols débarquent à Cuba à la recherche de nouveaux talents, Ruy Tito tentent leur chance.

Filmographie :
Habana Blues (2005)
Padre Coraje (2001)
Solas (1998)
El Encanto de la luna llena, (1994) (Moyen métrage)

Projections :
Jeudi 2 mars à 14h
Samedi 4 à 19h - Projection suivie d’un débat
Dimanche 5 mars à 19h
Mardi 7 mars à 14h


Notes du réalisateur :
"Je ne pouvais pas planter le décor d'une histoire qui serait une critique approximative de la réalité cubaine. Il y avait déjà beaucoup trop d'étrangers qui se permettaient de dire aux Cubains ce qui était bien et ce qui ne l'était pas. Je ne voulais pas être aussi prétentieux que ces gens-là. C'est aussi pour cette raison que j'ai voulu trouver une histoire, qui partirait d'un contexte très concret, la réalité cubaine, pour aller vers quelque chose qui soit le plus universel possible, et que les thèmes essentiels soient divertissants. C'est grâce à un travail d'archives important que toute l'équipe a pu donner dans ce film une représentation assez fidèle de ce lieu extraordinaire qui a si souvent fait l'objet de clichés."






7ème Quinzaine de Cinéma Hispanique - du 1er au 14 mars 2006
www.aix-en-provence.com/noria
L’Argentine

Geminis (Gémeaux)
Albertina Carri
2004/ Argentine
85 min/ 35 mm/ couleur
Sortie nationale: 02 novembre 2005
Synopsis :
Y a-t-il des secrets de famille qu’il vaut mieux ne pas connaître ? La famille Gadiz est sur le point de le découvrir. Jeremías et Meme sont frère et soeur, ils entretiennent une liaison sexuelle passionnée. Quand leur frère Ezequiel rentre d’Espagne, il est disposé à percer le secret. Ce dévoilement détruira-t-il la famille à jamais ?

Biographie :
Née en 1973 à Buenos Aires, Albertina Carri étudie le cinéma à la Fundación del Cine, de 1991 à 1994. Elle travaille ensuite comme directeur de la photographie sur des films de réalisateurs tels que Maria Luísa Bemberg ou Martín Rejtman. Son premier long métrage, No quiero volver a casa (2001), est sélectionné par les festivals de Buenos Aires (BAFICI), de Vienne, de Londres, et de Rotterdam. En 2003, son deuxième long métrage documentaire Los Rubios reçoit le prix du Public, le prix du Jury pour le meilleur film Argentin, la Mention spéciale et officielle du Jury et la Mention spéciale des critiques du cinéma SIGNIS au 5e Festival des Films Indépendants de Buenos Aires.

Filmographie : Projections :
-Géminis (2005) Mercredi 8 mars à 17h45
-Barbie también puede estar triste (2003) Vendredi 10 mars à 17h45
-Rubios, Los (2003) Lundi 13 mars à 19h35- Projection suivie d’un débat
-Historias de Argentina en vivo (2001)
-No quiero volver a casa (2001)
-Aurora (2001)

Notes du réalisateur :
« Encore aujourd'hui, je me demande si Gémeaux est un film sur l'amour ou sur la mère. Et la seule réponse à laquelle j'arrive est qu'en réalité, ces deux concepts sont à la fois liés et séparés par une ligne aussi ténue qui transcende leurs multiples aspects. Lucia, la mère est un personnage aussi redoutable que vulnérable. Elle incarne le discours de l'endogamie, elle est la plus forte, la plus adorable, la plus faible et la plus dangereuse. Les autres protagonistes l'entourent, la haïssent, l'aiment, commettent l'inceste, partent en voyage, se taisent à jamais, font tout pour se défaire d'elle et tout pour ne pas s'en séparer. »


7ème Quinzaine de Cinéma Hispanique - du 1er au 14 mars 2006
www.aix-en-provence.com/noria

Ronda nocturna(Ronde nocturne)
Edgardo Cozarinsky
2003/ Argentine
1h20/ 35 mm/ couleur
Sortie nationale: 15 février 2006
Synopsis :
Buenos Aires, la nuit. Victor, à peine sorti de l'adolescence, déambule dans les rues de son quartier. Protégé par un inspecteur de police, il partage son temps entre le racolage, la drague dans les saunas de luxe et les soirées privées. À la suite de sa rencontre avec une mystérieuse jeune femme aux étranges pouvoirs, l'errance nocturne et sensuelle de Victor prend une tournure inattendue. Commence alors une descente dans les profondeurs de la peur la plus irrationnelle : celle de la pulsion meurtrière de l'amour.

Biographie :

Cinéaste et écrivain né à Buenos Aires, Edgardo Cozarinsky vit à Paris depuis 1974. Auteur d’une oeuvre cinématographique très personnelle, il a toujours brouillé dans ses films les frontières de la fiction et du documentaire. Parmi ses oeuvres les plus connues on trouve : ‘‘La guerre d’un seul homme’’ en 1981 (d’après les journaux d’Ernst Jünger), ‘‘Boulevards du crépuscule’’ en 1992 (sur l’exil de Renée Falconetti et Robert Le Vigan), ‘‘Citizen Langlois’’ en 1994 et ‘‘Le violon de Rotschild’’ en 1996. Parallèlement à son œuvre cinématographique, Edgardo Cozarinsky construit une œuvre littéraire particulièrement remarquée. Il a publié des essais sur Borgès et Henry James. En 1989 paraît aux Editions Christian Bourgeois Vaudou urbain, un volume de fiction. En 2002 il publie chez Actes Sud un recueil de nouvelles, La Fiancée d’Odessa et en juin 2005, toujours chez Actes sud un nouveau roman, Le Ruffian moldave.

Filmographie (extraits) :
Ronda nocturna (2005) (Buenos Aires)
Crepúsculo rojo (Dans le rouge du couchant) (2003) (France)
Tango deseo (2002) (France)
Fantômes de Tanger (1998) (France)
Le violon de Rothschild (1996) (France)
Guerreros y cautivas (Guerriers et captives) (1994) (France)
Citizen Langlois (1994) (France)
Jean Cocteau: Autoportrait d'un inconnu (1985) (France)
Haute Mer (1984) (France)
Puntos suspensivos o Esperando a los bárbaros (1971) (Buenos Aires)

Projections :
Jeudi 9 mars à 19h35 - Projection suivie d’un débat
Lundi 13 mars à 13h45
Mardi 14 mars à 17h45


7ème Quinzaine de Cinéma Hispanique - du 1er au 14 mars 2006
www.aix-en-provence.com/noria
El aura
Fabian Bielinsky
AVANT PREMIERE
2004/ Argentine, Espagne et France
134 min/ 35 mm/ couleur
Sortie nationale: 29 mars 2006

Synopsis :
Un cerveau supérieur, des crimes parfaits. Le parcours d'un homme qui va découvrir que rien n'est comme il le croyait...

Biographie :
Fabian Bielinski est un passionné de cinéma qui commence à faire des films en 1972 alors qu’il n’a que 13 ans. Il intègre la filière cinéma du lycée public de Buenos Aires et dirige son premier court métrage intitulé Continuidad de los parques, adapté de la nouvelle homonyme de l’écrivain Julio Cortazar. Il sort diplômé de l’Institut National de la Cinématographie avec La Espera, court métrage, inspiré cette fois d’une nouvelle de Luis Borges. Ce film se fait remarquer en remportant le premier prix au festival international du film de Huesco en Espagne. Quelques années plus tard, il travaille en tant que réalisateur de seconde équipe et assistant réalisateur sur plus de 400 spots publicitaires et quelques longs métrages, tout en donnant des cours d’analyse de films et de production cinéma à l’Institut dont il est lui même diplômé. Il enrichit ensuite sa palette en devenant co-scénariste sur deux films de Fernando Spiner. En 1998, il reçoit le premier prix d’un concours pour le script des Neuf Reines (Nueve Reinas) qui n’avait pas trouvé de producteur. Ce prix lui permet de réaliser son premier long métrage. Le film triomphe en Argentine et remporte 7 récompenses - dont celles de meilleur scénario, meilleur réalisateur et meilleur film - auprès de la critique (Argentinan Film Critic’s Association Award). Il obtient ensuite une moisson de prix dans les petits festivals internationaux, dont l’édition 2002 de Cognac où il remporte le Grand Prix. Pour son premier long métrage Fabian Bielinski frappe fort, il est même approché par Hollywood qui prépare un remake de son film : « Criminal ».
Il poursuit sa collaboration avec l’acteur de talent Ricardo Darin, pour le thriller El aura.

Filmographie :
2004 El aura
2000 Les Neuf Reines


Projections :
Mardi 14 mars à 17h45 - AVANT PREMIERE






7ème Quinzaine de Cinéma Hispanique - du 1er au 14 mars 2006
www.aix-en-provence.com/noria
Le Mexique

Tiempo real (Temps réel)
Fabrizio Prada
2002/ Mexique
86 min/ 35 mm/ Couleur
Sortie nationale : 28 décembre 2005
Premier film

Synopsis :
Une bande de voleurs, déguisés avec des uniformes d'agents de sécurité, réussissent, avec l'aide d'un complice à l'intérieur d'un dépôt de cave à vins, à dérober une forte somme d'argent. Poussés par la femme d'un d'entre eux, deux leaders vont avoir des plans plus ambitieux : garder la totalité du butin. S'ils y survivent...

Biographie :
Né en Belgique en 1972, il a fait ses études de cinéma à la célèbre Ecole de Cinéma de San Antonio de Los Baños (Cuba). Il a déjà réalisé plusieurs courts métrages, un documentaire « Soy un niño todavía » sur les enfants cubains. Il vit désormais au Mexique, où il a de nombreux projets en cours. Tiempo real est son premier long métrage.

Filmographie :
Tiempo real (2003)
Luga sin sombra (2000) (Court métrage)
Más abajo (1998) (Court métrage)
Soy un niño todavía (1994) (Documentaire)

Notes du réalisateur :
Temps Réel est une tentative de contrer les conventions cinématographiques.
Le film a été tourné en une seule prise, caméra à l'épaule et dans 15 lieux différents de la ville de Jalapa à Veracruz. Le film se raconte en temps réel. Urbaine, crue et imprévisible comme peut l'être la vie, c'est une histoire sur des passions humaines, sans plus de catastrophes que la normale, sans héros et sans morale. C'est une histoire d'ambition avec des personnages vulnérables dominés par leurs passions et leurs aspirations. Le film s'insère d'une manière particulière dans le climat social actuel que connaît le Mexique. Il reflète les conditions de l'inconscient collectif, de l'état émotionnel, économique et intellectuel d'une classe sociale, des paradis artificiels qu'elles suscitent et des frustrations qu'elles génèrent.

Projections :
Jeudi 9 mars à 17h45
Samedi 11 mars à 17h45
Dimanche 12 mars à 19h35 - Projection suivie d’un débat


7ème Quinzaine de Cinéma Hispanique - du 1er au 14 mars 2006
www.aix-en-provence.com/noria
Sangre
Amat Escalante
2005/ Mexique
90 min/ 35 mm/ couleur
Sortie nationale : 01 février 2006
Premier film

Synopsis :
Après leur journée de travail, Diego et Blanca se couchent sur le canapé et regardent des « Télé novelas » ou font l'amour sur la table de la cuisine. Pour eux, le sexe et la télévision sont des activités interchangeables. Quand Karina, fille d'un premier mariage de Diego, débarque en quête d'affection, Diego se retrouve coincé entre les crises de jalousie de sa femme et le désespoir de sa fille. Un événement extra ordinaire va le pousser à agir comme il ne l'a encore jamais fait.

Biographie :
Amat Escalante est né à Barcelone, Espagne. Il a vécu surtout au Mexique, et il habite à Los Angeles maintenant.
Il a étudié dans le Centre d'Etudes Cinématographiques de Catalunya à Barcelone, et à l'école Internationale de Cinéma et Télévision de Cuba.
2002 Grâce a son premier long métrage: Sangre, il a reçu le prix du meilleur film et du meilleur réalisateur au Festival International de Films de Newport Beach, et le premier prix du Voladero Film Festival, a Monterrey, Mexico 2003. Il a reçu le prix du Festival de Ciné de Berlín pour son court métrage Amarrados.
2004 Il fut l'assistant du réalisateur mexicain Carlos Reygadas dans le film Batalla en el Cielo, un des films en compétition pour la Palme d'Or au Festival de Cannes 2005
2005 Il a réalise le film Sangre en collaboration avec Carlos Reygadas et Mantarraya Producciones. Ce film a été sélectionné au dernier Festival de Toulouse, au Festival de Rótterdam, au Festival de San Sebastián, et a été présenté dans la sélection de films Un Certain Regard du Festival de Cannes 2005, où il a obtenu le prix de la Fédération Internationale de la Presse.

Filmographie :
Sangre (2005)
Amarrados (2002) (Court métrage)

Projections :
Mercredi 8 mars à 19h35 - Projection suivie d’un débat en sa présence
Samedi 11 mars à 13h45
Dimanche 12 mars à 17h45
Lundi 13 mars à 17h45
Mardi 14 mars à 13h45


7ème Quinzaine de Cinéma Hispanique - du 1er au 14 mars 2006
www.aix-en-provence.com/noria
les rencontres débats après les films :

• Mercredi 1er mars
El cielo gira, débat avec Myriam Mayer au Cactus après la projection.

• Vendredi 3 mars
Seres querido

Links

The Bulletin Board

> The Bulletin Board Blog
> Partner festivals calling now
> Call for Entry Channel
> Film Showcase
>
 The Best for Fests

Meet our Fest Partners 

Following News

Interview for Roger Corman documentary The Pope of Pop Cinema

With Roger Corman, Myriam Brough and Bertrand Tessier

Interview with AFM Director

 

Interview with Cannes Marche du Film Director

 

Interview Red Carpet King Richard Will SMITH

 

Filmfestivals.com dailies live coverage from

> Live from India 
> Live from LA
Beyond Borders
> Locarno
> Toronto
> Venice
> San Sebastian

> AFM
> Tallinn Black Nights 
> Red Sea International Film Festival

> Palm Springs Film Festival
> Kustendorf
> Rotterdam
> Sundance
Santa Barbara Film Festival SBIFF
> Berlin / EFM 
> Fantasporto
Amdocs
Houston WorldFest 
Cannes / Marche du Film 

 

 

Useful links for the indies:

Big files transfer
> Celebrities / Headlines / News / Gossip
> Clients References
> Crowd Funding
> Deals

> Festivals Trailers Park
> Film Commissions 
> Film Schools
> Financing
> Independent Filmmaking
> Motion Picture Companies and Studios
> Movie Sites
> Movie Theatre Programs
> Music/Soundtracks 
> Posters and Collectibles
> Professional Resources
> Screenwriting
> Search Engines
> Self Distribution
> Search sites – Entertainment
> Short film
> Streaming Solutions
> Submit to festivals
> Videos, DVDs
> Web Magazines and TV

 

> Other resources

+ SUBSCRIBE to the weekly Newsletter
+ Connecting film to fest: Marketing & Promotion
Special offers and discounts
Festival Waiver service
 

Images de l'utilisateur

About Editor

Chatelin Bruno
(Filmfestivals.com)

The Editor's blog

Bruno Chatelin Interviewed

Be sure to update your festival listing and feed your profile to enjoy the promotion to our network and audience of 350.000.     

Follow me on Facebook
Follow me on Twitter
Follow me on Instagram
Follow me on Youtube

  


paris

France



View my profile
Send me a message

User links

gersbach.net