Pro Tools
•Register a festival or a film
Submit film to festivals Promote for free or with Promo Packages

FILMFESTIVALS | 24/7 world wide coverage

Welcome !

Enjoy the best of both worlds: Film & Festival News, exploring the best of the film festivals community.  

Launched in 1995, relentlessly connecting films to festivals, documenting and promoting festivals worldwide.

A brand new website will soon be available. Covid-19 is not helping, stay safe meanwhile.

For collaboration, editorial contributions, or publicity, please send us an email here

Connexion utilisateur

|ENGLISH VERSION|

RSS Feeds 

Martin Scorsese Masterclass in Cannes

 

Filmfestivals.com services and offers

 

Cannes


 

2021 Full coverage / Sample of newsletters 
2020 FULL coverage : FESTIVAL / MARKET 
2019 coverage : FESTIVAL / MARKET 
2018 coverage : FESTIVAL  / MARKET

ARCHIVES:  Video gallery I Image gallery I Conference Future of Cinema in Cannes I PROMOTE YOUR FILM I VIDEO SERVICES IN CANNES

Filmfestivals.com has become the number 1 online media on cannes with 1300 articles published for the 3 past editions. 10 newsletters reaching close to 2 M film professionals...


feed

Film en compétition : Il racconto dei racconti, de Matteo Garrone

 

 

Tale of Tales - Il Racconto dei Racconti - Le Conte des Contes, réalisé par Matteo Garrone

Synopsis : Il était une fois trois royaumes voisins où dans de merveilleux châteaux régnaient rois et reines, princes et princesses : un roi fornicateur et libertin, un autre captivé par un étrange animal ; une reine obsédée par son désir d’enfant… Sorciers et fées, monstres redoutables, ogre et vieilles lavandières, saltimbanques et courtisans sont les héros de cette libre interprétation des célèbres contes de Giambattista Basile.

Suite à la projection de ce film, qui fait partie de la sélection officielle des films en lice pour la palme d'Or, l'équipe s'est retrouvée à l'occasion de la conférence de presse. Étaient présents le réalisateur italien Matteo Garrone, les producteurs Paolo del Brocco et Jeremy Thomas, et certains des acteurs, parmi lesquels Salma Hayek, Vincent Cassel, Toby Jones, John Reilly et de nombreux autres, installés dans la salle parmi les journalistes. Le film est une libre adaptation du recueil de contes du 17e siècle de l'auteur napolitain Giambattista Basile, intutilé Lo cunto de li cunti, ou Le Conte des contes. Ces contes restent inconnus en Europe, et presque aussi méconnus en Italie. Le réalisateur ne se l'explique pas, car la nature des contes les rend intemporels. Peut-être n'ont-ils pas traversé les frontières, pour avoir autant de résonnance que les écrits des frères Grimm et autre Andersen, car ils ont été écrits dans le dialecte napolitain d'alors, qui ne se lit plus aujourd'hui ? C'est pour faire connaître ces saynètes que Matteo Garrone a trouvé juste de les porter à l'écran. Il trouve aussi dans les écrits de Basile une dimension mendehlsonnienne et surtout shakesperienne, d'où l'universalité qui justifie le choix de l'anglais comme langue de réalisation de ce film.

C'est aussi, peut-être, une manière d'éliminer un des nombreux défis que représente la réalisation d'un film de telle ampleur. En effet, il a fallu recréer des lieux qui soient entre réalisme et fiction, afin de susciter une certaine stupeur chez le spectateur. Cela concerne les lieux de tournages, paysages et bâtiments, mais aussi les monstres : c'est un tavail en grande partie artisanal, les images sont réelles et donc crédibles pour la plupart, il y a assez peu d'images de synthèse. 

Le thème même du film est un défi supplémentaire, car le genre du conte est inexploité en Italie.  C'est un choix inconscient qu'il a fait là, car, pour Matteo Garrone, la motivation de faire un nouveau film tient à l'instinct et à l'émotion. Sa filmographie passée (Gomorra, Reality...) montrait plus la réalité transposée à l'écran, ici il s'agit d'un chemin certes inversé, mais similaire : il insuffle une bouffée de réalisme à ces contes. Il n'est pas complètement en terrain inconnu, lui qui, avant de passer au cinéma, était peintre.

Le film est porté à l'écran par un panel d'acteurs qui ont aimé travailler sous la direction de Garrone : un réalisateur "de la méthode" selon Salma Hayek ; pour Vincent Cassel, ce fut une expérience de tournage "à l'italienne", dans le bon sens du terme : une certaine désinvolture et une facilité, sans doute avec des nuances de dolce vita.

La musique d'Alexandre Desplat aide aussi à planter le décor, une musique intemporelle pour ces contes hors du temps, pour l'adaptation desquels les scénaristes ont pris beaucoup de libertés, tout en en gardant, bien sûr, les éléments centraux. Une adaptation que l'on sent courageuse et instinctive.

Lara A.

 

L'acteur Vincent Cassel et le réalisateur Matteo Garrone

L'équipe du film lors de la conférence de presse

Les acteurs Vincent Cassel et Salma Hayek, avec Matteo Garrone, au centre

Salma Hayek et John C. Reilly, interprètes de la Reine et du Roi de Selvascura

Images de l'utilisateur

gersbach.net